Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Dopage - Boudjellal : « C’est pour ça que je voulais me séparer de Bernard Laporte… »

Pour RMC, Mourad Boudjellal est revenu sur les soupçons de dopage au cœur du RCT.

Depuis ce mardi matin, le RCT se retrouve au cœur des discussions suite à l’ouverture par le parquet de Marseille d’une information judiciaire pour non-respect de la réglementation sur la délivrance de médicaments en faveur du RCT. Sûr de lui, le président varois pense que la candidature de Bernard Laporte à la présidence de la FFR est visée.

« L’ENNEMI EST TAPI DANS L’OMBRE »

« Laporte visé ? Je ne pense pas que ce soit la standardiste du club. Je pense qu’on a intérêt aujourd’hui à salir l’image du RCT ou à nuire à quelqu’un. Je pense que la campagne va être très dure. C’est pour ça que je voulais me séparer de Bernard Laporte, je pressentais les choses. Ce sont des suppositions, je n’ai pas de certitudes là-dessus, mais c’est quand même bizarre qu’un dossier sorte sous cette forme-là. Ça n’a rien à voir avec le fondement du dossier. Pour nous c’était une histoire anecdotique. La seule chose qui est dopée ici, c’est le budget. J’ai l’impression que l’information qui a été sortie ce matin a été habillée. Il n’y a absolument aucun lien entre la réalité des choses et l’information qui a été sortie ce matin et qui fait état d’un dopage en bande organisée à Toulon. Je suis un peu parano, donc je ne sais pas, mais je trouve que c’est bizarre que ça sorte. Qui a donné cette information ? Qui l’a habillée comme ça ? La guerre a démarré. Si ça vient de la campagne de Bernard, et je n’en ai pas la preuve, pour l’instant l’ennemi est tapi dans l’ombre », a lancé Mourad Boudjellal.

Articles liés