Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Le Racing tacle sans détour le pessimisme de Boudjellal !

À quelques jours du quart de finale de Coupe d’Europe entre le RCT et le Racing 92 (dimanche, 17h15), les joutes verbales ont repris de plus belle.

Non, la hache de guerre est loin d’être enterrée entre le Racing 92 et Mourad Boudjellal. La guerre a été lancée il y a quelques jours, quand le président du RCT avait affiché son pessimisme quant au quart de finale de Coupe d’Europe 100% tricolores, face aux Franciliens. « Le quart est déjà perdu dans ma tête » avait-il déclaré, dimanche dernier. « Je ne vois pas comment on pourrait faire pour le gagner. Ce serait de la science-fiction! ». L’homme d’affaires varois est coutumier de ces petites phrases. Il avait en effet lâché les mêmes confidences l’année dernière, avant la finale de Coupe d’Europe face à Clermont… finalement remportée par Toulon.

« Boudjellal ? Ce serait bien qu’il ne vienne pas »

Interrogés sur la sortie de Mourad Boudjellal, les Racingmen ont joué la carte de l’humour. « Boudjellal ? Ce serait bien qu’il ne vienne pas, s’il le pense vraiment. On aurait gagné par forfait » a déclaré ce jeudi Laurent Travers, coach du Racing 92, en conférence de presse. Pour son capitaine la tendance est la même, puisque Dimitri Szarzewski a également invité le président du RCT à rester chez lui, s’il ne croyait pas à la victoire. « Nous ? Bien sûr qu’on y croit. Apparemment, Mourad Boudjellal n’y croit pas lui. Si le match est perdu, qu’il ne vienne pas, on sera content. Une victoire sur tapis vert, on prend » a lancé le talonneur des Ciel et Blanc.

Articles liés