Accès direct au contenu

Omnisports

Beckenbauer, Saint-André, Nadal… Ces sportifs qui ont tout fait pour jouer blessés !

Le sport est parfois quelque chose d’inhumain, un dépassement de soi tellement transcendant qu’il fait presque oublier à certains qu’ils souffrent de graves blessures.

Le sport c’est ça, un dépassement de soi constant. Car il n’y a que dans la douleur ou l’on progresse. Mais parfois les choses sont plus compliquées et certains se retrouvent handicapés par une blessure alors qu’ils disputent une compétition. Que ce soit pour le match de leur vie ou pour un simple tournoi, certains sportifs très courageux ont su repousser leurs limites et affronter la douleur pour arriver à leurs fins. Certains sont rentrés dans l’histoire, d’autres restent des émérites inconnus…

BECKENBAUER, SAINT-ANDRÉ, SAINT-ANDRÉ…CES GUERRIERS DU SPORT

L’image la plus parlante est bien sûr celle de Franz Beckenbauer. Le légendaire défenseur central du Bayern Munich a joué une demi-finale de Coupe du monde en 1970, avec une fracture de la clavicule. Cette rencontre entre l’Italie et l’Allemagne de l’Ouest a été élue comme le « match du siècle ». Alors que tous les changements allemands avaient été faits, Kaizer Franz a dû jouer avec le bras en bandoulière, mais a malheureusement perdu face à la Nazionale de Gigi Riva. Philippe Saint-André, actuel sélectionneur du XV de France a aussi dû jouer blessé. À l’époque ailier des Bleus, le Goret a joué tout un Tournoi des V Nations avec une main cassée. Un peu comme Richie McCaw, capitaine des All Blacks, qui a tenu à jouer la finale de la Coupe du monde 2011 face à la France, en dépit d’une fracture du pied. Plus fort que la douleur, le troisième ligne a livré un match phénoménal et a permis à la Nouvelle-Zélande de remporter le plus grand titre du rugby mondial, avant de se faire opérer du pied quelques semaines après. Chapeau.

Articles liés