Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Fernando Alonso pousse un coup de gueule après le départ d’Éric Boullier !

Après le départ d’Éric Boullier, Fernando Alonso a assuré qu’il n’y était pour rien dans le choix du Français de démissionner et promet qu’il ne dirige pas McLaren.

McLaren est en crise. Après la nouvelle contre performance de l’écurie britannique en France et en Autriche, Éric Boullier a démissionné de son poste de directeur avant le Grand Prix de Grande-Bretagne. Gil Ferran remplace le Français tandis qu’Andrea Stella a été promu au poste de directeur de la performance. Jusque-là, rien de bien transcendant, sauf que ces deux hommes sont des proches de Fernando Alonso. Une situation qui a poussé certains observateurs à évoquer l’hypothèse que le pilote espagnol soit le vrai patron de McLaren. Mais le double champion du monde dément catégoriquement cette affirmation.

« Ce n'est pas moi qui dirige cette équipe »

« Non, ce n'est pas moi qui dirige cette équipe, mon job est juste de piloter la voiture, rien d'autre. J'ai une confiance totale en Zak [Brown, le PDG de McLaren Racing] et en ses décisions. Je lui fais confiance à 100% comme je faisais confiance à Éric à 100%. J'ai toujours cru en mes patrons parce qu'ils ont toutes les informations à leur disposition pour prendre les meilleures décisions. Moi, je pilote juste la voiture. À l'heure actuelle, cette décision n'a aucun impact. Aujourd'hui, ce changement à la tête de McLaren ne change rien pour moi ou concernant ma décision pour 2019 », lance-t-il dans des propos rapportés par Eurosport.

Articles liés