Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Ce nouveau constat alarmant après l’accident de Bianchi !

Jules Bianchi, Marussia

Dans les colonnes de la Gazetta Dello Sport, Jean Todt (président de la Fédération Internationale Automobile) est revenu sur les questions posées par l’accident du français en matière de sécurité. Il parle également de l’état dans lequel se trouve son fils.

Cela fait maintenant deux semaines que Jules Bianchi est toujours entre la vie et la mort, à la suite de son terrible accident sur le circuit de Suzuka au Japon. Jean Todt, président de la FIA et père de l’agent de Jules, a livré son sentiment concernant ce terrible drame, affirmant que les pilotes risquaient leur vie à chaque seconde sur un circuit.

« 100% DE SÉCURITÉ, ÇA N’EXISTE PAS ! »

« 100% de sécurité, ça n’existe pas. J'en parlais avant l'accident de Jules et je le répète: on ne doit rien considérer comme acquis, jamais se relâcher sur la sécurité. Les gens ont pris l'habitude de voir des terribles accidents de voiture, des crashs à plus de 200 km/h, desquels le pilote sort indemne. Mais ce n'est pas la normalité, c'est un miracle. Avant ça, il y a eu beaucoup de travail sur la sécurité » affirme Jean Todt avant de revenir sur l’état de choc de son fils, Nicolas Todt (agent de Jules Bianchi), très proche du pilote qu’il juge « dévasté parce qu'il voit dans cette situation quelqu'un qui est comme son frère »

Articles liés