Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Bottas, Hamilton… Mercedes assume sa stratégie face aux critiques !

À Sotchi, Mercedes s’est retrouvé sous le feu des critiques pour avoir demandé à Valtteri Bottas de laisser passer Lewis Hamilton afin qu’il aille chercher la victoire. Toto Wolff ne regrette rien.

Lewis Hamilton file tout droit vers un cinquième titre mondial. Avec 50 points d’avance sur Sebastian Vettel à cinq courses de la fin, l’avantage semble rédhibitoire. Et s’il est sacré, le Britannique pourra remercier Valtteri Bottas. En effet, à Sotchi ce week-end, le Finlandais a été sacrifié par Mercedes afin de s’assurer le doublé et de permettre à Lewis Hamilton de s’imposer pour prendre le maximum d’avance sur la Ferrari de Sebastian Vettel au classement général. Un choix qui a vivement été critiqué tant Valtteri Bottas, auteur de la pole position, semblait promis à la victoire. Mais Toto Wolff n’a pas de regret bien qu’il assure que ce n’était pas une décision facile à prendre.

«Nous avons quitté Sotchi avec une plus grande avance dans les deux championnats»

« Ce n’était pas une décision facile à prendre, même si c’était la bonne pour les championnats. Je pense que chacun d’entre nous était confronté à cette lutte entre notre tête et notre cœur dimanche, mais il n’y a pas de règle à appliquer. Quels que soient les scénarios auxquels vous réfléchissez, le vieil adage militaire dit qu’aucun plan ne survit au premier contact avec l’ennemi, et nous l’avons encore vu en Russie avec la façon dont la course s’est déroulée. En fin de compte, nous avons quitté Sotchi avec une plus grande avance dans les deux championnats. Mais nous savons que cela ne veut rien dire, car notre bataille avec Ferrari est loin d’être terminée. Nous ne pouvons rien prendre pour acquis et nous continuerons à attaquer au maximum sur tous les fronts lors des prochaines courses », confie le patron de Mercedes dans des propos rapportés par Nextgen-Auto.

Articles liés