Accès direct au contenu

Ambitieux

PSG : un projet Neymar 2014 ?

Le PSG veut s’attaquer à un Everest. Les propriétaires qataris rêvent d’attirer Neymar, la pépite brésilienne, à moyen terme. Possible ?

Paris veut des stars. Les plus grandes stars. « Paris veut le nouveau Messi » selon les propos de Nasser Al-Khelaïfi il y a quelques mois. Et ce nouveau Messi existe déjà. Il est au Brésil, déjà prophète en son pays, se nomme Neymar et porte le maillot du FC Santos. « Si on les compare individuellement, Neymar est meilleur que Messi. Il peut jouer à droite, à gauche, il est exceptionnel. Individuellement, c'est le meilleur », clame même le roi Pelé, son premier fan. La cible est donc identifiée et, d’après nos informations, le projet existe bel et bien. Il y a tout juste un an, au moment où QSI achetait le PSG et plaçait Leonardo à sa tête, le nom de la pépite brésilienne était déjà évoqué.

« Leonardo s’est intéressé à Neymar dès sa nomination »
« Dès sa nomination, Leonardo s’est intéressé à des joueurs comme Neymar, Ganso ou Lucas au Brésil, nous déclarait il y a quelques semaines Franck Henouda, agent FIFA influent au Brésil et principal artisan de la venue de Leonardo au PSG. Ce sont des dossiers très complexes que seuls cinq clubs européens sont capables de boucler et Paris en fait désormais partie. » Un intérêt reconnu en fin d’été dernier par le président de Santos, Luis Alvaro Ribeiro, en personne : « Il ne partira pas avant au moins la saison prochaine, mais nous sommes intéressés et prêts pour discuter avec les clubs qui le suivent. Il n’y a pas que le Real Madrid de José Mourinho. Barcelone, la Juventus, Chelsea et le Paris Saint-Germain le veulent aussi… ».

La principale mission de Leo ?
Et ce dossier est donc loin d’être refermé à Paris. D’après nos informations, Neymar reste la grande priorité des dirigeants qataris. Ces derniers savent parfaitement bien qu’ils n’ont quasiment aucune chance de le convaincre cet été mais veulent bâtir un projet à long terme pour faire venir Neymar au mieux à l’intersaison 2013, au pire à l’issue du mondial 2014.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le 10 Sport dans les kiosques depuis le 28 juin