Accès direct au contenu

Homme mystère

Neymar : Lastuce du Barça pour tenter déloigner le PSG et le Real

Le dossier Neymar est assez sensible pour le Barça, bien conscient qu’avec les nombreux autres prétendants, il faut la jouer fine. Du coup, le club catalan ne laisse rien au hasard.

Le FC Barcelone n’a pas l’intention de se faire piquer Neymar, les choses sont désormais claires. Même si, comme nous vous l’annonçons depuis de longues semaines en exclusivité, le PSG avance ses pions pour tenter d’attirer la star brésilienne, le FC Barcelone reste prioritaire sur le dossier et compte bien le rester. Et pour cela, tous les moyens sont bons comme le dévoile El Confidencial. En effet, le media espagnol évoque aujourd’hui l’existence d’un émissaire envoyé par Sandro Rosell, le président du Barça, en personne. Un accompagnateur mystère qui suivrait constamment Neymar à chacun de ses déplacements en Europe, pour tenter de repousser la concurrence…

Le PSG garde quelques atouts
El Confidencial relaye même un propos du clan catalan : « Que personne ne s’approche de lui. » Vu d’Espagne, la concurrence la plus à craindre aujourd’hui serait celle du Real Madrid. Le plan de Rosell serait donc principalement fait pour éviter que le Real Madrid ne puisse piquer Neymar au grand rival. Mais nul doute que les Blaugranas sont bien conscients que le PSG, lui aussi, fait figure de menace réelle. Le 10 Sport du 18 octobre dernier rappelle que le club de la capitale garde quelques atouts dans sa manche. Notamment les très bonnes relations entre Leonardo et l’agent du joueur, Wagner Ribeiro, mais aussi avec le président de Santos. En prime, la manière dont Lucas Moura, grand ami de Neymar, s’épanouira à Paris, pourrait être un argument de poids. En attendant, le Barça tente donc de faire bloc, avec cette personne de confiance qui serait la même qui a mis en relation Sandro Rosell, le président du Barça, et le père du joueur. Neymar père, l’homme dont Le 10 Sport vous expliquait qu’il est l’homme en qui Neymar a le plus confiance. Rien ne dit néanmoins que la tactique sera suffisante, surtout si le PSG, par ses liens privilégiés (agent, père, Lucas Moura) le convainc. Mais une chose est certaine, Sandro Rosell joue très gros sur ce dossier. Après le départ de Pep Guardiola, louper Neymar qui semblait promis au Barça serait un deuxième point très négatif dans le bilan du président catalan. Jamais bon quand les socios décident de votre sort.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine, en kiosques ou en ligne