Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Zinédine Zidane réagit aux rumeurs sur son avenir !

Alors que Rafael Benitez semble plus que jamais sur la sellette du côté du Real Madrid, le nom de Zinedine Zidane commence doucement à se murmurer si le licenciement du coach espagnol venait à se produire.

Vingt-quatre heures plus tard, les supporters du Real Madrid semblent toujours aussi sonnés. Et difficile que cela soit autrement, tant la claque subie face au Barça (4-0) dans le Clasico samedi après-midi raisonne encore dans toutes les têtes à Madrid. Et maintenant ? Premier accusé, Rafael Benitez, qui n’a jamais réellement convaincu les supporters du Real Madrid depuis son arrivée en juillet dernier. Alors que les médias espagnols évoquent un possible licenciement dans les prochains jours, Zinédine Zidane semble le grand favori pour succéder à l’actuel coach madrilène. Même si lui assure ne pas y penser…

« Je ne regarde que le présent »

« Je suis entraîneur du Castilla, Benitez est l’entraîneur du Real et c’est très bien comme ça. Je suis resté entraîneur du Castilla car je sentais qu’il me manquait quelque chose. C’est encore le cas cette année. Je suis têtu. Quand on n’atteint pas ses objectifs, il faut continuer. Il me manque beaucoup mais un entraîneur n’est jamais prêt. Ce que je suis en train de faire comme entraîneur, comme c’était le cas en tant que joueur, je le fais petit à petit. Je ne suis pas pressé. Le présent c’est la Castilla et on va continuer comme ça », a ainsi jugé l'ancien numéro 10 des Bleus en conférence de presse.

Quand Rivaldo milite pour Zidane…

Ancien joueur du Barça, Rivaldo a confié, via Instagram, qu’il souhaitait voir Zinédine Zidane promu sur le banc du Real Madrid à la place de Rafael Benitez : « Félicitations à tous les joueurs du FC Barcelone. C’était un vrai show dans la façon de manier le ballon, j’avais l’impression d’un entraînement à deux touches. Le Real Madrid a déjà un nouvel entraîneur, Zidane. Je crois qu’il est temps de lui donner sa chance, comme le Barça l’a fait avec Guardiola et Luis Enrique »

Articles liés