Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : «Zidane sera plus dans le modèle Ancelotti que Mourinho»

Alors que Zinedine Zidane a pris officiellement ses fonctions d’entraîneur du Real Madrid, Christophe Dugarry pense que son ancien coéquipier suivra le modèle de Carlo Ancelotti, ancien coach madrilène de 2013 à 2015.

Si la nomination de Zinedine Zidane a beaucoup fait parler dans les médias, elle a également été commentée par de nombreuses personnalité du sport tricolore. Le Français prend un virage à 360° dans sa carrière d’entraîneur avec le Real Madrid et invité de Luis Attaque sur RMC, Christophe Dugarry avoue que son ancien coéquipier à Bordeaux et en équipe de France sera plus dans l’héritage de Carlo Ancelotti que de José Mourinho.

« Zizou est un affectif, qui ne parle pas beaucoup »

« Il a beaucoup appris avec José Mourinho puis avec Carlo Ancelotti. Je pense qu’il sera plus dans le modèle Ancelotti que Mourinho. Le Portugais tire la couverture à lui. Zizou est un affectif, c’est un garçon qui ne parle pas beaucoup, qui est assez réservé. Mais lorsqu’il a envie de dire quelque chose, il est capable de le dire avec force et à n’importe qui. Il est capable de se faire entendre. Je n’ai pas beaucoup d’inquiétudes à ce niveau », confesse Christophe Dugarry.

« Ce n’est pas un manipulateur »

« Il connait très bien les joueurs. Il les a déjà entrainés. Il y des joueurs qui ont besoin d’un entraineur en qui ils ont confiance, droit, honnête, qui ne leur racontera pas des salades. Un mec bien. Ils connaissaient Zizou. Ils savent que quand il dira blanc, ce sera blanc. Ce n’est pas un manipulateur. Ce n’est pas quelqu’un qui va chercher à tirer la couverture à lui. Il ne l’a jamais fait tout au long de sa carrière. Ça a été le meilleur joueur français de tous les temps et il ne l’a jamais fait. Pourquoi le ferait-il aujourd’hui ? Les joueurs ont envie de ça. Ils n’ont plus envie d’un Mourinho qui tire la couverture à lui. Ou peut-être d’un Rafael Benitez qui, quand un match n’allait pas, accusait ses joueurs », estime l’ancien international français.

Articles liés