Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : L’annonce de l’avocat de Ben Arfa sur les intentions d’Al-Khelaïfi !

L'avocat d'Hatem Ben Arfa, Me Bertrand, envoie un message assez clair et net sur les projets de Nasser Al-Khelaïfi pour son client lors du dernier mercato hivernal.

Avec zéro match depuis le début de saison, Hatem Ben Arfa assiste donc aux performances du Paris Saint-Germain depuis son canapé. Le milieu offensif de 29 ans, devenu persona non grata aux yeux d’Unai Emery au fil des mois, s’est notamment vu infliger une amende de 100.000€ de la part de l’état-major parisien pour avoir raté un mini-stage à Doha en décembre dernier. Interrogé par RMC, Me Bertrand, avocat de l’international tricolore, admet que Nasser Al-Khelaïfi a tout fait pour voir Ben Arfa quitter le PSG en janvier.

« On était à dix jours du mercato d’hiver et on faisait tout au PSG pour qu’Hatem parte »

« On a retenu sur le salaire d’Hatem du mois de décembre une somme un peu supérieure à 100.000 euros pour ne pas avoir été à l’entraînement à Doha. Hatem avait apporté des justificatifs de son absence, des justificatifs qu’on estime justifiés mais que le club a refusé. Et là, on lui applique une double sanction, d’une part en retenant deux jours de salaire et d’autre part en ne lui versant pas une prime d’éthique qui est assez élevée. On était à dix jours du mercato d’hiver et on faisait tout (NDLR au PSG) pour qu’Hatem parte. Pour des raisons réfléchies, il a décidé de ne pas quitter le club. Pour l’inciter à partir, on a carrément appliqué cette double sanction. Ce qui est interdit dans le droit du travail, c’est de sanctionner deux fois la même faute. D’autre part, on estime qu’on a apporté le justificatif de l’absence donc on ne devrait même pas avoir de retenue sur salaire. En plus, le PSG applique une deuxième sanction en ne lui versant pas une prime d’éthique, ce qui est une amende déguisée », avoue-t-il.

Articles liés