Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ces incroyables révélations sur le fair-play financier !

Comme attendu, Mediapart fait d’énormes révélations dans le cadre des Football Leaks. Et le Paris Saint-Germain apparaît en première ligne des clubs visés cette enquête.

Football Leaks saison 2. Le site Mediapart avait annoncé que des informations fracassantes, pouvant bouleverser le monde du football, seront révélées dans le courant du mois de novembre, et c’est parti fort, et le PSG est la première cible. Selon les informations de Mediapart et d’un collectif de journalistes européens qui ont analysé près de 70 millions de documents confidentiels, le club de la capitale aurait violé les règles du fair-play financier. Pire encore, les Parisiens auraient été couverts par les principaux responsables de l’UEFA à l’époque, Michel Platini et Gianni Infantino.

Un dopage financier à hauteur de 1,8 milliard d’euros ?

Et sans surprise, ce sont les contrats de sponsoring avec des partenaires qatariens qui posent problème. Selon Mediapart, c’est un total de 1,8 milliard d’euros qui aurait été injecté de manière frauduleuse dans les comptes du PSG. Comment ? En gonflant la valeur réelle de ces contrats. L’exemple le plus criant est celui signé avec l’office du tourisme du Qatar (QTA). Signé en 2012, ce contrat rapporte 215M€ au PSG. Un montant largement surévalué puisque la vraie valeur serait comprise entre… 123 000€ et moins de 3M€. Le cabinet indépendant le plus optimiste valorise le contrat avec QTA à 2,8M€, soit 77 fois moins. Le tout pour des contreparties inexistantes puisque QTA n’est affichée, ni sur le maillot parisien, ni au Parc des Princes. Seule une tournée au Qatar est organisée l’hiver. Alors, comment expliquer que le PSG n’est finalement écopé que d’une amende modeste en 2014 ? Mediapart explique que l’intervention de Michel Platini et Gianni Infantino a permis aux Parisiens de signer un accord à l’amiable. Les deux hommes forts de l’UEFA à l’époque ont négocié afin d’arriver à faire entrer le PSG dans les clous du fair-play financier

Articles liés