Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Qatar, Russie… Gignac reçoit un message fort pour son avenir !

Alors qu’il aurait d’ores et déjà trouvé un accord avec Galatasaray, André-Pierre Gignac quittera quoiqu’il en soit l’OM cet été. José Anigo, son ancien entraîneur, lui donne quelques conseils pour son avenir.

Annoncé dans le collimateur du Dynamo Moscou, du Zénith Saint-Pétersbourg ou encore de l’Inter Milan, quel club choisira André-Pierre Gignac pour poursuivre sa carrière après l’OM (où il est arrivé en fin de contrat) ? Dans son édito de la semaine sur France Football, l’ancien entraîneur de l’OM José Anigo conseille l’international français et espère qu’il trouvera un challenge prestigieux.

« QU’IL RESTE DANS UN CHAMPIONNAT MAJEUR »

« A l’heure de se chercher un point de chute, si j’avais un conseil à lui donner, je lui dirais qu’il est encore à un âge (29 ans) où les considérations sportives doivent l’emporter sur les enjeux financiers. S’il veut conserver une petite chance d’aller à l’Euro dans un an, il vaudrait mieux qu’il reste dans un Championnat majeur. Je sais que la Russie ou le Qatar sont intéressés. Mais lui mérite d’aller dans un Championnat de haut niveau comme en Angleterre, en Espagne ou en Italie. Je suis convaincu qu’il peut encore s’éclater là-bas. C’est en tout cas tout le mal que je lui souhaite », assure l’ancien entraîneur de l’OM sur Gignac.

« QUELQU’UN D’AGRÉABLE À VIVRE »

José Anigo poursuit sur l’ancien buteur de l’OM : « L’image qu’il renvoie est assez fidèle à ce qu’il est: c’est vraiment quelqu’un de très agréable à vivre, toujours d’humeur égale, très généreux, toujours partant lorsqu’il s’agissait de soutenir une œuvre caritative. Il n’est pas du genre à faire des caprices de starlettes. C’est également un chambreur hors pair et aussi un gros superstitieux. On avait un petit rituel à ce sujet la saison passée quand ça marchait moins bien pour lui. Un rituel que je préfère garder secret. C’est, enfin, un sacré imitateur. A son répertoire figure notamment Elie Baup. Si tu fermes les yeux, tu as vraiment l’impression d’entendre Coach Elie. Avec cette imitation, il a déjà réussi à faire pleurer de rire tout un vestiaire, toujours en cachette évidemment. Les meilleurs blagueurs sont toujours ceux qui ne se font jamais pincer… ».

Articles liés