Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Ce flop de l’ère McCourt égratigne Eyraud !

Tout jeune retraité, Grégory Sertic est revenu sur son passage à l’OM et sur son départ. Un départ souhaité par André Villas-Boas, mais aussi par Jacques-Henri Eyraud.

Arrivé à l’OM en 2017 après un passage plutôt réussi aux Girondins de Bordeaux, Grégory Sertic n’est jamais parvenu à s’installer durablement dans le onze marseillais. Afin qu’il puisse obtenir du temps de jeu, les dirigeants phocéens ont décidé de le prêter à Zurich en février 2019. A son retour à l’OM l'été suivant, Sertic espérait s’imposer sous les couleurs marseillaises, mais ses espoirs ont vite été douchés par André Villas-Boas. « Greg continue de s’entraîner avec nous, mais en réalité on cherche encore des options. Je ne pense pas qu’il sera dans le groupe. Il le sait, on en a déjà parlé. Je pourrais lui donner une opportunité, mais je ne pense pas » avait déclaré le technicien portugais en septembre 2019. Finalement, le milieu de terrain a quitté l'OM à l'issue de son contrat avant de raccrocher les crampons en raison de douleurs trop importantes au genou.

« Il y a eu des évènements autres que la blessure et le problème avec le coach »

L’ancien joueur des Girondins de Bordeaux est revenu sur son passage à l’OM. Le milieu de terrain n’a pas nié qu’André Villas-Boas ne comptait plus sur lui, mais il a également laissé entendre que Jacques-Henri Eyraud avait joué un rôle majeur dans son départ. « Si Villas-Boas ne me voulait pas dans l’effectif ? Il y a eu beaucoup de problèmes en interne. Ça ne part pas qu’avec le coach. Avec lui (Villas-Boas ndlr), tout se passait bien. C’est un autre contexte. Il y a eu aussi des blessures qui n’ont rien arrangé, qui m’ont fait mal. Mais il ne faut pas se cacher derrière ça. Il y a eu des évènements autres que la blessure et le problème avec le coach. Si je ne partirai pas en vacances avec Eyraud ? Oui, d’autres personnes aussi. Mais je garde un très bon souvenir de Marseille, de très bonnes personnes et jouer dans ce stade a été fabuleux. Je n’aurais jamais de rancœur envers n’importe qui. C’est bête, le président, quand je me suis blessé, m’a accompagné jusqu’au bout, quand j’étais à l’hôpital il m’a appelé, envoyé des messages. Je suis bien dans ma tête en réalité, je suis serein » a déclaré Grégory Sertic dans un entretien accordé à Téléfoot la chaîne.

Articles liés