Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « Bielsa ? La pilule aura de toute façon du mal à passer… »

Marcelo Bielsa, OM

Alors que Marcelo Bielsa a directement taclé Vincent Labrune, Denis Balbir a livré son sentiment sur le malaise qui règne à l’OM.

Suite aux déclarations de Marcelo, le coach de l’OM, qui a vivement taclé Vincent Labrune, le président du club phocéen, Denis Balbir a livré ses impressions sur la situation sur son blog. « Certains y voient une manière abrupte de se diriger vers la sortie avec un chèque, d'autres y voient juste de la maladresse, mais ce qui est sur, c'est que tout le monde n'apprécie pas ce coach venu déjà avec une certaine étiquette, plus handicapante que flatteuse, et qui dérange ».

« IL Y AVAIT DEUX POSSIBILITÉS POUR RÉPONDRE À BIELSA »

« Le fait qu'il s'en prenne à son Président pendant les congés de ce dernier, est déjà discutable, même si sur le fond il peut avoir ses raisons. Sont-elles bonnes ou mauvaises ? Seuls les deux hommes le savent, a expliqué Denis Balbir. Il y avait deux possibilités pour répondre à Bielsa. Soit Vincent Labrune vertement attaqué, rentrait de vacances et pétait un câble. Soit, comme il le fait, pas de réaction à chaud, mais très sûrement une chaude réaction quand les deux hommes se verront. »

« QUI POURRA S’ASSEOIRE SUR LE BANC OLYMPIEN ' »

« La pilule aura de toute façon du mal à passer sur du moyen ou du long terme, et rien ne dit que des résultats en dents de scie n'auraient pas raison de Marcelo Bielsa plus vite que prévu, même si le club devra payer une indemnité à son coach et à sa "star academy", et avoir en coulisses une autre solution, a-t-il ajouté. Le "pompier Anigo" parti, qui pourra s'asseoir sur le banc olympien en toute tranquillité ? Vu la tournure des événements, et en sachant que de la fonction d'entraîneur en elle même, la tranquillité est illusoire, il semble qu'à Marseille, un peu comme d'habitude, même si c'est un cliché, la vie a été dure, est dure et sera dure... »

Articles liés