Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : «Bielsa était tellement aimé par le peuple qu’il dérangeait»

Plus de six mois après sa démission de l’OM, Marcelo Bielsa continue de faire parler de lui en France. C’est au tour d’une ancienne figure du PSG, Luis Fernandez, d’évoquer le passage du technicien argentin à l’OM.

Très populaire chez les supporters de l’OM pour son unique saison passée sur le banc du club phocéen, Marcelo Bielsa était pourtant très critiqué d’autant qu’il n’a terminé qu’à la 4e place l’an passé en Ligue 1. Interrogé par Onze Mondial, l’ancien entraîneur du PSG Luis Fernandez vante pourtant les mérites d’El Loco.

« On n’a pas cette culture tactique en France »

« Ça, c’est sûr qu’il a été critiqué. Mais il était tellement aimé par le peuple à Marseille qu’il dérangeait. Moi au contraire, j’ai beaucoup aimé, on ne s’ennuyait pas. Comme il le disait dans son livre, c’est plus facile de créer une équipe pour défendre qu’une équipe pour attaquer. Pour mener des offensives réussies, il faut des joueurs intelligents, dans les déplacements, les appels, la synchronisation des mouvements etc. C’est très difficile. En France, on n’a pas cette culture tactique, cette intelligence. Tout ça, ça reflète un peu ce qui se fait en bas. Si en bas on ne travaille pas cette notion, pourquoi ça marcherait en haut ? Les jeunes se croient arrivés à 20 ans, ils pensent ne plus avoir besoin de travailler. Il ne faut jamais cesser de bosser. Bielsa faisait répéter ses joueurs 20 ou 30 fois », assure l’ancien entraîneur du PSG sur Marcelo Bielsa.

« Il est parti parce qu’il manquait deux lignes sur son contrat »

Luis Fernandez poursuit sur l’ancien entraîneur de l’OM et ses rapports compliqués avec les médias : « Moi j’ai eu l’occasion de le faire venir à Marseille mais en travaillant à RMC, il ne m’a jamais accordé une interview, pourquoi ? Par rapport aux autres médias. Il ne voulait pas donner une interview unique à un seul média. Il voulait que tout le monde soit au même niveau. Je trouve ça assez remarquable. Il y a une forme de respect. Il ne faisait que ses conférences de presse d’avant et d’après match et tout ce qu’il disait, sur l’analyse du match, c’était remarquable. Il en a énervé plus d’un mais c’est comme ça ».

Articles liés