Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : André Villas-Boas revient sur les coulisses de son arrivée

André Villas-Boas a avoué que la présence d’Andoni Zubizarreta à l’OM avait été un facteur important dans son choix, et que Marseille l’attirait avant même les premiers contacts.

Alors que Rudi Garcia n’a pas résisté à la dernière saison catastrophique de l’OM, André Villas-Boas est venu remplacer le technicien français sur le banc marseillais. Si le choix de l’ancien entraîneur de Chelsea ou encore de Tottenham a pu surprendre certains observateurs, « AVB » n’a pas caché son attirance pour l’OM avant même d’entamer les négociations, alors que la présence du directeur sportif Andoni Zubizarreta a fortement pesé dans la balance.

« J’étais attiré par l’OM dès le début »

« Ce que j’ai pensé quand l’OM m’a contacté en mai ? L’histoire commence ailleurs qu’à Marseille, elle commence par la relation spéciale que j’ai avec Andoni (Zubizarreta, le directeur sportif marseillais) et Albert (Valentin, son adjoint), qui sont mes amis depuis plusieurs années. Cela m’a influencé dans ma décision de venir, parce qu’on a vraiment une très bonne relation et ce sont deux professionnels que j’apprécie. (…) Les premiers contacts m’ont-ils plu ? À la réunion, Jacques-Henri (Eyraud, le président de l’OM) était présent, on a parlé clairement, franchement. Et j’ai dit oui. Vous savez, dans le foot, quand deux personnes commencent un projet, c’est toute une joie et une félicité, comme une histoire d’amour. Et après, comme je l’ai déjà vécu, cela peut changer radicalement (rires). Est-ce j’étais attiré par l’OM dès le départ ? Oui, je suis un citoyen du monde, pour moi le foot n’a pas de limites géographiques. Après mon départ de Chelsea (mars 2012, les Blues étaient alors cinquièmes, à 20 points du leader, Manchester City), j’étais plus proche de devenir l’entraîneur de Sao Paulo que de Tottenham. Il me reste cinq ans comme entraîneur, parce que j’ai toujours pensé faire une carrière de quinze ans. Et cela me fait plaisir d’être en Europe, pour la pression, pour la grandeur de l’OM, pour les objectifs qu’on a, pour découvrir un autre grand Championnat européen », a déclaré André Villas-Boas lors d’une interview accordée à L’Equipe.

Articles liés