Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Une énorme source de revenus en moins pour le Barça après 2016 ?

Josep Maria Bartomeu, FC Barcelone

Alors que le FC Barcelone fait partie des clubs les plus riches de la planète, le club catalan pourrait perdre de l’argent en 2016… tout en faisant le bonheur de certains socios…

Si le FC Barcelone est loué aux quatre coins du monde pour sa fameuse Masia et sa capacité à former quelques-uns des tout meilleurs joueurs du monde (Lionel Messi, Xavi, Sergio Busquets, Andrés Iniesta, Carles Puyol, Pep Guardiola, Cesc Fabregas, Gerard Piqué…), le club catalan n’en demeure pas moins un géant économique disposant des ressources suffisantes pour faire des gros coups sur le marché des transferts, comme en témoignent les arrivées de Daniel Alves, Zlatan Ibrahimovic, Cesc Fabregas, Neymar ou Luis Suarez ces dernières années. Néanmoins, les Blaugranas pourraient voir une grosse source de revenus se tarir à moyen terme…

PLUS DE 55M€ PAR AN ENVOLÉS À PARTIR DE 2016 ?

En effet, à en croire les informations de Catalunya Radio, relayées par le quotidien Sport, les dirigeants du FC Barcelone étudieraient actuellement la possibilité de retirer tout publicité sur le maillot du Barça à la fin de l’actuel contrat avec la firme Qatar Airways, soit en 2016. Ce contrat monstrueux de 170M€ sur trois ans a fait un grand bien aux finances du club, un peu moins à son image… En effet, extrêmement attachés à la tradition séculaire du Barça d’arborer un maillot vierge de tout sponsor, de nombreux supporters catalans avaient accepté de bon cœur l’apparition du logo de l’UNICEF récemment. Un peu moins lorsque Qatar Foundation puis Qatar Airways avaient pris le relais…

« DEPUIS TROIS ANS, LE BARÇA GAGNE DE L’ARGENT »

Interrogé en juillet dernier sur les finances du club à l’approche du mercato, le vice-président économique du club Javier Faus s’était félicité de la bonne santé économique du Barça. « Depuis trois ans maintenant, le FC Barcelone gagne de l’argent, a réduit sa dette de manière importante et est très fort économiquement. Nous pouvons faire face à tous les défis sportifs et les recrutements que nos techniciens nous demanderont », avait-il déclaré.

Articles liés