Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Les précisions intrigantes de Guilavogui sur son départ…

Josuha Guilavogui, Wolfsburg

Plus d’un an après son départ de l’ASSE, Josuha Guilavogui revient sur les coulisses de son transfert à l’Atlético Madrid. Et l’ancien milieu de terrain des Verts laisse clairement entendre qu’il procéderait autrement si c’était à refaire…

Transféré à l’Atlético Madrid pour 10M€ durant le mercato estival 2013, Josuha Guilavogui est ensuite repassé à l’ASSE sous forme durant prêt durant six mois. Un retour qui ne s’est pas avéré concluant, et le milieu de terrain tricolore peine à retrouver le rendement qui était le sien il y a deux saisons chez les Verts. Interrogé par L’Athlete, l’ancien joueur de l’ASSE livre quelques vérités sur son départ de Geoffroy-Guichard.

« CE N’ÉTAIT PAS PRÉVU QUE JE PARTE… »

« Tout d’abord, il faut savoir que ce n’était pas prévu que je parte à l’Atlético Madrid. Ce n’était pas dans mon plan de carrière à long terme, ni même à court terme. Normalement, on avait vu, avec mes anciens représentants et le club de Saint-Étienne, qu’après mes premières sélections en Équipe de France, je devais continuer avec le club et ensuite partir. Mais au moment où l’on ne se qualifie pas pour l’Europa League, tout a changé », assure Josuha Guilavogui, qui ne rejette pas la faute sur l’ASSE pour autant.

« J’EN PARLERAI PLUS TARD »

« Avec le temps, je réfléchis beaucoup à ce choix. J’en parlerai plus tard parce qu’il y a encore quelques énigmes. Je ne veux pas dire que c’est la faute d’untel ou untel, parce que c’est moi qui ai signé et que je suis un grand garçon. Mais c’est sur, j’aurais dû réfléchir, me montrer plus attentif et plus patient quant à ce transfert qui s’est très vite déroulé : il s’est fait en 48 heures. Je reviendrai en temps et en heure. Pour l’instant, je ne veux allumer personne, ce qui pourrait aller à l’encontre de ce que je fais. Je suis quelqu’un de réfléchi et pour régler un problème, j’attends de voir toutes les personnes. Et ce n’est pas encore fait », poursuit l’ancien joueur de l’ASSE.

Articles liés