Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Ces deux joueurs qui s’interrogent sur la politique du club avec les jeunes…

Kevin Mayi, ASSE

Promis à un grand avenir, un attaquant de 21 ans a pourtant été poussé vers la sortie du côté de l’ASSE et s’interroge désormais sur la politique du club concernant ses jeunes.

À quoi joue Saint-Etienne ? Le club a plusieurs fois souligné sa volonté de miser sur les jeunes espoirs issus du centre de formation. Pourtant, l’ASSE a récemment poussé vers la sortie Kevin Mayi, jeune attaquant de 21 ans, promis à un grand avenir. Le joueur a depuis rebondi au GFC Ajaccio en Ligue 2 mais n'a pas vraiment compris le choix de l'ASSE, tout comme l'un de ses anciens coéquipiers chez les Verts.

« CE DÉPART A ÉTÉ UN PEU DIFFICILE POUR MOI »

Prêté à Niort la saison passée, Kevin Mayi a marqué trois buts et réalisé quatre passes décisives en 23 matchs. Des statistiques honorables qui n’ont pourtant pas convaincu l’ASSE de le garder. « Franchement, ce départ a été un peu difficile pour moi » a confié le joueur de 21 ans à France Football. « Ils m'ont appelé la veille de la reprise de l'entraînement pour m'informer que je n'étais plus dans le groupe pro et que je partais en réserve. On m'a simplement indiqué que le club allait jouer le top 5 et qu'il valait mieux que je trouve quelque chose d'autre. Ce n'était même pas en mai ou en juin qu'on me l'a annoncé, sinon je serais parti plus tôt pour avoir la possibilité de faire toute la préparation estivale avec le Gazélec, ou ailleurs, car j'avais d'autres pistes ».

« J’AI ENVIE DE PROUVER À SAINT-ETIENNE QUE JE PEUX RÉUSSIR »

Pourtant, toutes les personnes qui ont côtoyé le natif de Lyon sont d’accord sur une chose. Le jeune joueur a un énorme potentiel. « Je connais parfaitement le joueur : il est explosif, percutant et amène de la folie devant. Il cherche toujours la profondeur » a expliqué Idriss Saadi, joueur de Clermont qui a joué avec l’ancien Vert en Coupe Gambardella. « C'est quelqu'un qui a d'intéressantes capacités et encore une marge de progression importante. S'il continue de travailler, il a un très grand avenir devant lui. Avec Kevin, nous étions considérés comme les espoirs au poste d'attaquant, et puis, je ne comprends pas trop ce qui est arrivé, nous ne faisions plus partie des plans. Sur deux générations mélangées avec les 1992 et les 1993, il n'y a que Kurt Zouma (Chelsea) qui a percé à l'ASSE alors qu'en plus, c'est un 1994, et Ismaël Diomandé. Nous étions huit à peu près à pouvoir nous montrer au plus haut niveau, je ne vois pas vraiment quel est le projet du club. S'il n'y a qu'avec une personne qu'il y a une situation semblable, on se dit que c'est logique, mais là... Même nous, joueurs, sommes dans l'incompréhension ! ». Étrange donc que Saint-Etienne ait accepté de se séparer d’une telle pépite, qui garde toutefois l’envie de continuer à progresser. « J'ai envie de prouver à Saint-Etienne que je peux réussir » a conclu Kevin Mayi. « Je me suis fixé quelques objectifs cette année et si je peux inscrire une dizaine de buts en Championnat, ce serait correct ».

Articles liés