Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

EXCLU Mercato - PSG : Le plan de Paris pour Cristiano Ronaldo

Dans son édition actuellement en kiosque, Le 10 Sport révèle le plan du président parisien, Nasser Al-Khelaïfi, pour tenter d'arracher Cristiano Ronaldo cet été.

Le quotidien sportif espagnol Marca l'avait révélé dans le courant du mois de mai : Nasser Al-Khelaïfi travaille actuellement sur un gros coup, encore plus retentissant que Pogba, en marge du plan de recrutement du club de la capitale : faire venir Cristiano Ronaldo au PSG ! Le Paris Saint-Germain s'est en effet de nouveau positionné sur ce dossier après la première tentative de 2012, date à laquelle Jorge Mendes, l'agent historique de CR7, avait fait savoir à Nasser Al-Khelaïfi à l'occasion d'un rendez-vous à Monaco que la star était disposée à signer au PSG. Si finalement, l'affaire ne s'était pas faite cette saison-là, elle n'a jamais été abandonnée par les dirigeants parisiens.

L'OPERATION ÉVOQUÉE À L'OCCASION DES DISCUSSIONS POUR DI MARIA ?

Aujourd'hui, l'opération a donc été très concrètement relancée par Nasser Al-Khelaïfi. À l'occasion des contacts avec Jorge Mendes pour Di Maria, il est probable que le sujet Ronaldo ait été évoqué et que l'agent portugais ait signalé que CR7 était ouvert au projet PSG cet été… Selon nos informations, le plan de Nasser Al-Khelaïfi serait le suivant : vendre Edinson Cavani et Zlatan Ibrahimovic pour financer la signature de Cristiano Ronaldo au PSG.

NASSER PRÊT À VENDRE IBRA ET CAVANI POUR FINANCER LE DEAL !

Le club de la capitale reste en effet très gêné par le fair-play financier, et il n'a pas le choix s'il souhaite financer une telle opération. En transfert, une vente conjuguée des deux stars offensives du PSG pourrait rapporter autour de 70 millions d'euros au club de la capitale. Au niveau salaire, cela dégagerait au budget l'équivalent d'un salaire de 24 millions d'euros net par an. Largement de quoi trouver un accord contractuel avec la star portugaise… 

Pour le président parisien, un tel projet nécessite de jouer très serré. Car il est impensable de mettre sur le marché Cavani et Ibrahimovic sans avoir une double garantie : celle d'un accord contractuel avec Cristiano Ronaldo, mais aussi celle d'une acceptation par le Real d'une offre aux environs de 120 millions d'euros. Avant de lancer concrètement l'affaire, Nasser Al-Khelaïfi doit donc au préalable s'entourer de cette double garantie. Sa marge de manœuvre est faible, mais le président parisien y travaille actuellement.

A.B. et A.H.

Articles liés