Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Bordeaux

EXCLU - Mercato - Bordeaux : Malcom-Arsenal, discussions relancées

Arsenal a relancé la discussion ces dernières heures avec Malcom, après la première offre repoussée par l’ailier brésilien des Girondins de Bordeaux.

Comme le 10 Sport l’a révélé en milieu de semaine, Malcom, l’ailier brésilien des Girondins de Bordeaux, a repoussé il y a quelques jours une première offre contractuelle d’Arsenal qui avait été jugée insuffisante financièrement par l’entourage du joueur. Selon nos informations, le club londonien est revenu à la charge ces dernières heures. De nouvelles discussions se tiennent donc actuellement entre la direction d’Arsenal et les représentants de Malcom. A priori, les Gunners devraient augmenter leur proposition. Le deal est donc relancé même s’il est encore loin d’être bouclé. En effet, quand bien même Arsenal et Malcom parvenaient à trouver un accord financier, il faudrait encore que les Gunners trouvent un terrain d’entente avec Bordeaux, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

Wenger espère trois joueurs offensifs au mercato

Selon certaines indiscrétions récupérées par le 10 Sport, Arsène Wenger aurait en fait l’intention de recruter trois joueurs offensifs à l’occasion de ce mercato hivernal, pour compenser la vente de Walcott à Everton et le départ très probable d’Alexis Sanchez à Manchester United. Henrik Mkhitaryan, l’ailier de Manchester United, est le premier puisqu’il doit être échangé avec Alexis Sanchez. Pierre-Emerick Aubameyang, espéré par Arsène Wenger, pourrait être le second pour occuper le poste d’avant-centre. Il constitue une cible prioritaire pour le manager des Gunners. Enfin, le technicien français, qui joue son va-tout à l’occasion de ce mercato hivernal afin d’aller chercher une place en Ligue des champions l’été prochain, essentielle pour son maintien en poste, souhaiterait un troisième renfort offensif pour animer les couloirs. Malcom fait donc partie des cibles clairement identifiées par Arsène Wenger dans ce cadre, mais il ne serait pas le seul.

A.H. et A.B.

Articles liés