Accès direct au contenu

Agacé

FCN Kita : « Raspentino nous balade »

Florian Raspentino

En fin de contrat en juin prochain, Florian Raspentino, l'attaquant du FCN, n’a toujours pas prolongé. Waldemar Kita, le président du FC Nantes, explique, en détails, pourquoi les négociations bloquent.


Auteur d’une bonne première partie de saison, Florian Raspentino, arrivé du RCO Agde cet été et en fin de contrat en juin prochain, négocie actuellement une prolongation de contrat. Celle-ci est pour l’instant au point mort. « Sa prolongation ? Elle n’en est nulle part, s’agace Waldemar Kita. On lui a proposé un salaire correct, évolutif avec des primes, sur trois ans. Tout était d’accord avec son agent à 18 heures. Il devait signer le lendemain à 9 heures et finalement, ils n’étaient plus d’accord. Ça s’est passé deux fois, en décembre et en janvier. »

Kita : « On change son contrat toutes les semaines »
Mais le président nantais ne digère surtout pas la gourmandise de Raspentino et de son agent. « Depuis le mois de novembre le contrat évolue toutes les semaines. Toutes les semaines ça monte. Toutes les semaines avec son agent, on change les conditions de son salaire, de ses primes…, relate, irrité, le président du FC Nantes. Ça fait deux mois et il n’a toujours pas signé. Il nous balade depuis pas mal de temps. Il veut rester à Nantes puis tout à coup il y a l’Udinese, puis un club anglais… Tout ça, c’est évidemment monté par les agents et au bout du compte, il n’y a rien. Demain s’il va à l’Udinese ou au Genoa, il ne va pas jouer. Mais ce qu’il veut, c’est toucher de l’argent et son agent aussi. Ça s’est passé de la même manière avec Nego, Carole… C’est tout le temps la même chose. » Malgré la lenteur des négociations, Waldemar Kita espère trouver un accord rapidement. « Je suis prêt à le prolonger. Mais moi je suis vieux, lui, il est jeune, et à un moment, ça me surprend cette façon de me traiter. On n’a pas le droit. Il n’y a pas de respect. »