Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Fair-play financier, Qatar… Nouvelle menace de taille pour Al-Khelaïifi ?

Alors que l’enquête de l’UEFA n’est toujours pas terminée, les contrats de sponsoring liés au Qatar vont être soumis à une analyse afin de juger leur réelle valeur.

Depuis le 1er septembre et la fin d’un mercato estival qui a vu le Paris Saint-Germain recruter Neymar pour 222M€ et se faire prêter Kylian Mbappé avec une option d’achat avoisinant les 180M€, bonus compris, le club de la capitale est visé par une enquête de l’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’UEFA. Et si les Parisiens s’étaient montrés optimistes, les contrats de sponsoring signés avec des entreprises qatariennes continuent de poser problème.

Le PSG contraint de faire valider ses contrats de sponsoring qataris ?

En effet selon les informations de L’Équipe, il a été demandé au PSG de faire estimer la valeur de ces contrats par une société indépendante et spécialisée. L’UEFA craint ainsi que les montants de ces contrats soient surévalués par le Qatar. C’est d’ailleurs ce qui avait été reproché au PSG en 2014, la valorisation de son contrat avec QTA, l’organisme touristique du Qatar, avait ainsi été ramenée de 200 à 100M€ par l’UEFA. Aujourd’hui, cinq contrats sont cas sont concernés : Qatar National Bank, Ooredoo, beIN SPORTS, QTA et Aspetar. Ses contrats étant jugés comme des « parties liées » pèsent plus de 30% dans le sponsoring total du PSG. La règle prévoit donc qu’une enquête soit diligentée.