Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : « Le onze-type de la Ligue 1, ça pourrait être le onze-type de Paris »

PSG

Alors que le PSG domine tranquillement la Ligue 1, Christophe Dugarry a livré son sentiment sur le visage affiché par le club de la Capitale sous l’ère Laurent Blanc.

On ne prend pas les mêmes et on recommence. Comme la saison passée, le PSG pourrait être sacré champion de France ce dimanche sur la pelouse du Stade Gerland pour le compte de la 33e journée de Ligue 1 face à l’OL. Avec 13 longueurs d’avance sur son dauphin, l’AS Monaco, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic sont parus intouchables cette saison, avec une seule défaite encaissée en championnat face à l’Evian-TG. Alors qu’il s’était montré particulièrement enthousiaste par le PSG version Carlo Ancelotti, Christophe Dugarry estime que le club de la Capitale d’aujourd’hui, sous les ordres de Laurent Blanc, est clairement supérieur.

« IL FAUT DIRE CE QUI EST : MERCI PARIS »

« Il n’y a pas photo ! Ça n’a rien à voir. Cette année, Paris a une vraie maîtrise sur le jeu. Les joueurs ont progressé collectivement. C’est un plaisir de les voir jouer. Même si, par moments, ils déjouent pendant une demi-heure, ce qu’ils font depuis le début de saison, c’est très, très fort. Au-delà du résultat, je suis ravi du spectacle proposé par cette équipe. On n’aurait jamais pu imaginer ça en Ligue 1. Il faut dire ce qui est : merci Paris. Le PSG aurait même pu en avoir 25 d’avance ! Il suffit de regarder les joueurs qu’ils ont : Lavezzi, Cavani, Lucas, Ibrahimovic, Verratti. C’est le top du top. Pour la plupart, ce sont des joueurs confirmés. C’est logique que Paris les ait achetés des millions et des millions », a déclaré l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux sur Eurosport.

« LA LIGUE 1, CE N’EST PAS LE MONDE DES BISOUNOURS »

Selon lui, le groupe du PSG est a des années lumières des effectifs de ses adversaires. « Le championnat joué d’avance ? Mais attendez, la Ligue 1, ce n’est pas le monde des Bisounours ! Le PSG est largement plus fort que tous les autres. Et il n’y a rien à dire là-dessus. Quand derrière, tu vois que Marseille a du mal à acheter ne serait-ce qu’un attaquant… Paris en a cinq ou six de niveau mondial, demandés par tous les gros clubs européens. Le onze-type de la Ligue 1, ça pourrait être le onze-type de Paris. »

Articles liés