Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Kombouaré, Sagnol, Girard… Ces entraîneurs qui évoquent les difficultés du PSG !

Laurent Blanc, PSG

Laurent Blanc vit des moments délicats au Paris Saint-Germain en ce moment, mais il peut compter sur le soutien de certains coachs de Ligue 1…même si certains espèrent profiter de ses déboires.

Tous les yeux sont tournés vers le Paris Saint-Germain. Même si le PSG est invaincu en Ligue 1, on s’alarme sur l’état de santé de l’effectif parisien. Certains pointent du doigt une mauvaise gestion de Laurent Blanc, d’autres parlent d’une Ibra-dépendance mauvaise pour le club...Certes, le PSG reste le favori du championnat, mais pour combien de temps encore ?

IL Y A CEUX QUI NE SE FONT PAS D’ILLUSIONS…

Plusieurs entraineurs de Ligue 1 ont été interrogés par RMC sur le sujet. Antoine Kombouaré, ancien coach du club de la capitale n’a pas de doutes, le champion de France ne changera pas cette saison. « Pour moi, il n’y a pas d’équipes capables de concurrencer le PSG » a confié l’entraineur du RC Lens. « C’est très clair. Ils auront plus de 80, 85 points à la fin de la saison ». De son côté Willy Sagnol, deuxième du championnat ne s’inquiète pas trop pour le Paris Saint-Germain. « On est sur une année post-Coupe du monde, les premiers mois sont toujours difficiles » a expliqué le coach de Bordeaux. « Mais si on parle de crise à Paris, je me demande ce que ça doit être dans certains clubs. Ils n’ont pas perdu un seul match et on parle de crise. On sait très bien où sera le PSG dans quelques semaines ».

…ET CEUX QUI ESPÈRENT POUVOIR EN PROFITER

Certains espèrent pouvoir profiter de la situation, afin de s’installer sur le trône. « On voit que les Parisiens n’ont plus l’allant qu’ils ont eu » sourit René Girard, coach du LOSC. « Ce qui peut revenir très rapidement aussi, parce qu’on sait que c’est une équipe qui a beaucoup de talents. Ce que j’espère, et c’est ce que je disais en début d’année, c’est que ça va être un petit peu plus serré que ce qu’on pensait. De là à vraiment inquiéter Paris pour la première place, ce n’est pas gagné. J’espère de tout cœur que l’on va les torturer jusqu’au bout ».

Articles liés