Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Ce joueur du FC Nantes emerveillé par un but de Zlatan Ibrahimovic !

Dans sa carrière, Zlatan Ibrahimovic a inscrit énormément de buts, dont certains sont de vrais chefs-d’œuvre. Des réalisations qui restent d’ailleurs dans les mémoires de ses adversaires.

Sous le maillot du PSG, Zlatan Ibrahimovic a marqué plus de 130 buts et l’un de ses plus beaux restera sans doute celui inscrit en Ligue des Champions contre Anderlecht. En 2013, face aux Belges, les Parisiens s’étaient imposés (5-0) avec notamment un quadruplé du buteur suédois. Ibrahimovic qui s’était également distingué avec une frappe de 30 mètres, directement en lucarne, et flashée à 100km/h. Ce jour-là, Guillaume Gillet était à Anderlecht et il s’en souvient toujours.

« Je n’avais jamais vu ça »

Actuellement au FC Nantes, Guillaume Gillet est revenu pour France Football sur ce but, expliquant : « Je me souviens très bien de ce but de Zlatan Ibrahimovic. Comment l’oublier ? Ce soir-là, il était sur une autre planète et il nous en avait mis quatre. Le troisième est extraordinaire. Le ballon est dégagé par notre défense et on le laisse frapper parce qu’il est assez loin et qu’on se dit, bon, ça va aller, y a pas de danger. Et puis voilà, c’est parti tout droit, très fort, en pleine lucarne. La vitesse de la frappe est phénoménale. J’étais à côté et il aurait fallu que je m’accroche à son short pour l’empêcher de frapper. Après ce but, il avait même été applaudi par nos propres supporters. Il nous tue et tout le stade se met à l’applaudir. Je n’avais jamais vu ça. Il n’y en avait eu aucun avant lui et il n’y en a pas eu après. Il est le seul à avoir eu un tel hommage, alors forcément ça reste dans les mémoires ».

« On était abattu »

« Dans le vestiaire, à la mi-temps, on n’a pas parlé du but d’Ibra parce qu’on était vraiment abattu. Le match était plié et on ne pensait qu’à une chose : limiter la casse en montrant un meilleur visage en seconde période. Et pour nous ce fut un naufrage collectif. Thomas Kaminski, notre gardien, fêtait ce jour-là ses 21 ans et il avait dit dans la presse qu’il espérait que Zlatan lui fasse un cadeau... Après le match, on lui avait dit qu’il aurait mieux fait de se taire. Mais de toute façon, sur ce but-là, et sur quelques autres aussi, il ne pouvait rien faire », a également continué Gillet à propos de ce but d’Ibrahimovic.

Articles liés