Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

Classico PSG/OM : Cette légende de l’OM qui préfère Verratti à Ibrahimovic, Cavani et Thiago Silva !

Marco Verratti, PSG

Carlos Mozer a beau être une légende et un supporter de l'OM, il garde un oeil attentif sur les prestations du PSG, où il a son joueur préféré.

Le Classico entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille de ce dimanche attire l’attention de la planète football. Carlos Mozer, qui a fait les beaux jours du club phocéen de 1989 à 1992, est à fond derrière son ancien club, même si cela ne l’empêche pas d’apprécier le talent présent dans les rangs du PSG.

« À SEULEMENT 22 ANS, VERRATTI EST VRAIMENT IMPRESSIONNANT »

Alors qu’il loue le talent de joueurs tels que Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva ou Edinson Cavani, l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille ne tarit pas d’éloges concernant Marco Verratti. « Le PSG regorge de grands joueurs comme Thiago Silva, Ibrahimovic, Cavani, etc. Mais, personnellement, j'aime beaucoup Matuidi et Verratti. Matuidi est toujours percutant, dynamique. Verratti, lui, est jeune mais il donne l'impression d'avoir déjà trente ans par sa manière de se comporter sur un terrain » a expliqué Carlos Mozer dans les colonnes de l’Équipe. « Celui que je préfère à Paris, c'est lui. Si on compare son âge (22 ans) et sa façon de jouer, dans une zone du terrain où c'est le plus difficile de trouver le bon dosage, où la moindre erreur peut être fatale, c'est vraiment impressionnant ».

« QUAND PARIS UTILISERA MIEUX LUCAS, VOUS VERREZ… »

Outre le jeune international italien, le désormais entraîneur du club portugais de Portimonense Sporting Clube, a tenu à sortir du lot un autre grand à en devenir. Celui-ci n’est autre que Lucas, qui possède un talent indéniable, mais qui peine à convaincre au plus haut niveau. « Pour l'instant, Lucas, qui a un gros potentiel, tarde plus à l'exprimer » a confié Carlos Mozer. « Mais sa qualité, c'est le dribble, l'explosivité, et pour qu'il se mette en valeur, il faudrait que le PSG joue plus direct. Pour l'instant, il reçoit trop souvent le ballon à l'arrêt. Quand Paris l'utilisera mieux, vous verrez ».

Articles liés