Accès direct au contenu

Art de rue

PSG le tag de la honte

Tout va bien à Paris. Leonardo est élégant, Pastore va arriver et Nenê jure que le groupe s'entend bien. Mais cette nuit, au Parc des Princes, des supporters récalcitrants ont tagué leur mécontentement.

Même les supporters (sensés) marseillais le reconnaissent. Ce PSG version 2011-20012 fait rêver. Le recrutement, amalgame de jeunes internationaux français et d’une pépite internationale, est pleinement réussi. Avant la réception de Lorient ce soir, les fans salivent... Tous ? Non. Une poignée d’irréductibles parisiens résistent encore et toujours à l’envahisseur qatari. Pour le faire savoir, cette minorité s’est rendue au Parc des Princes dans la nuit de vendredi à samedi. Armés de bombes de peintures, les insatisfaits ont attaqué le mur d’enceinte des travaux du Stade Jean Bouin, qui fait face à l’enceinte du PSG. Sans retenue.

« Dehors les colons »
Ce matin, selon Le Parisien, les passants pouvaient lire : « Dehors les colons », « liberté pour les historiques », « nettoyage ethnique », «dirigeants collabos», « PSG 1970-2010 » ou bien encore « PSG objet politique ». Une frange de supporters apparemment pas enchantée par l’arrivée des nouveaux actionnaires. Pas de quoi apeurer ces derniers. Ce soir, le Parc affiche complet…