Accès direct au contenu

Futurs coéquipiers ?

PSG : Belhanda critique lindividualisme de Nenê

Younès Belhanda épate, cette saison. Il est tellement bon que les dirigeants du PSG seraient prêts à mettre le paquet pour le recruter. Lui n’est pas contre. Mais son entente avec Nenê semble déjà compromise.

La fin de saison approche à grands pas. La concentration, pour les Montpelliérains, doit être maximale. Et pourtant, ces derniers jours, Younès Belhanda est très présent dans les médias. Et le plus souvent, pour évoquer le PSG, qui lui fait du pied. Les Qataris veulent un joueur d’origine maghrébine ? Belhanda joue le petit fayot, dans les colonnes d’Onze Mondial : « Le Qatar au PSG ? C’est bien pour le club, bien pour la Ligue 1. Ils apportent des sous, de nouveaux joueurs et de la qualité dans le championnat. Quand des Ménez ou Alex arrivent en France, ça ne peut que faire augmenter la cote de la Ligue 1. Ceux qui en parlent négativement sont les mêmes qui aimeraient avoir des investisseurs dans leur club. L’argent, ça fait toujours plaisir, qu’il vienne du Qatar, des Etats-Unis ou d’ailleurs ».

« Cet individualisme peut parfois lui jouer des tours »

On pourrait même croire que Belhanda défend sa paroisse : « Maintenant, il faut laisser à ce groupe parisien le temps de se construire, car rien ne remplace la stabilité. (…) C’est une formation solide avec un banc riche. Même s’il ne réussit pas toujours de très bons matches, il peut compter sur des individualités pour faire la différence, à l’image de Jérémy Ménez et Nenê. Cet individualisme peut parfois lui jouer des tours. A Auxerre, Nenê a mangé la feuille. Ce genre de situation peut apporter le doute dans leurs têtes».

En attendant, l’année prochaine, Nenê ne doutera pas, au moment de faire une passe à Belhanda. Il tirera.