Accès direct au contenu

Choix tactique

PSG : Ancelotti sest-il trompé sur Nenê ?

Les premières critiques concernant le PSG n’ont pas tardé suite au match nul face à Lorient (2-2) à domicile. Carlo Ancelotti en a pris pour son grade, notamment sur RMC où le cas Nenê divise.

Jean-Michel Larqué n’a jamais épargné le coach italien depuis l’éviction d’Antoine Kombouaré. Surtout quand il a l’occasion trop tentante de le critiquer : « Le PSG n’a pas réussi son entrée. Je ne voudrai pas mettre le doigt là où ça fait mal et rappeler de mauvais souvenirs pour le PSG qui était en tête du championnat à l’hiver dernier, avec un autre entraîneur, alors qu’il n’a pas fini champion avec Carlo Ancelotti. Quand on voit hier soir la première période et la seconde période, qui a fait la différence, on peut toujours dire qu’Ancelotti a fait les bons choix en deuxième mi-temps, en faisant notamment entrée Nenê. Le Brésilien a été à la base du renouveau et de la réaction parisienne ». L’éphémère ex-entraîneur du PSG (1977-1978) enfonce le clou : « On peut aussi se dire que Monsieur Ancelotti s’est trompé et, au lieu d’avoir trois points au final, il n’en a qu’un car il n’a pas fait le bon choix, au bon moment. Nenê pour moi, aurait dû débuter le match et, si le PSG ne s’est pas imposé hier soir, c’est autant la faute de la défense du PSG que celle de Carlo Ancelotti ».

Courbis à la rescousse de son homologue
Rolland Courbis, lui s’est montré plus compréhensif envers son collègue de profession : « Je tiens à préciser que c’est un PSG sans Sirigu, sans Thiago Silva, sans Thiago Motta, sans Pastore et sans Nenê. Pour moi, se passer de Nenê à domicile, c’est une option car si on distingue les deux mi-temps, la deuxième période est gagnée par le PSG 2-0. Ancelotti a fait le choix de se passer de ne pas titulariser Nene mais pour savoir si c’est une erreur, on attendra les prochaines options dans les matchs à domicile mais je donne déjà un petit pronostic, Nenê remplaçant au prochain match au Parc, je ne le pense pas».

Nenê sur le banc, une situation qui tend à se généraliser
« Nenê doit prendre conscience qu’il y aura des soirs où il lui sera demandé d’aller s’asseoir sur le banc » a annoncé « Carletto ». Qu’elle est loin la Nenê-dépendance. « Il a fait preuve de professionnalisme. Ce n’était pas facile d’être sur le banc mais quand il est entré, il a donné de la vitesse à l’équipe » concède Ancelotti. Si le joueur souhaite partir, le club en revanche n’est pas disposé à se séparer de son joker de luxe. La saison la plus excitante de sa carrière, Nenê la vivra sans doute sur le banc. Et pour savoir si Ancelotti s’est trompé, on fera une nouvelle fois le bilan en fin de saison.

Par Adrien Verrecchia