Accès direct au contenu

Entretien

PSG - Ancelotti : « Nenê a largement sa place dans cette équipe »

Dans un entretien accordé à nos confrères de France Football, Carlo Ancelotti évoque sa situation personnelle celle du PSG et la concurrence soumise aux ex-intouchables Nenê et Mamadou Sakho.

L’entraîneur du Paris Saint-Germain n’élude rien. Ou presque. Lorsqu’on lui parle d’un titre gagné d’avance, Carlo Ancelotti réfute : « C’est bien de savoir qu’on est favoris de ce championnat, mais encore faudra-t-il le prouver sur le terrain ». En ce qui concerne le projet du club, l’Italien pense que la stratégie de court terme doit être abandonnée : « Je ne crois pas que le club ait intérêt à recruter trois ou quatre joueurs de top niveau tous les ans ». En clair, miser sur la formation : « pour que les jeunes joueur d’Ile-de-France aient très envie de venir au PSG ».

La saison dernière déjà oubliée
En revenant sur le sacre de Montpellier, Carlo Ancelotti explique : « L’objectif prioritaire du club était se qualifier pour la Ligue des champions, et il a été atteint. Après, quand tu te bats pour le titre jusqu’à la dernière journée, tu ne peux pas être satisfait de terminer deuxième ». Au moment de lui rappeler que le PSG était leader à son arrivée, le technicien rétorque : « L’an passé, le PSG a recruté beaucoup de joueurs. Il a donc fallu reconstruire une équipe avec des gars qui ne se connaissaient pas. Montpellier, lui, avait déjà son équipe ».

Sakho et Nenê « doivent accepter de s’asseoir sur le banc »
Incontournables avant l’arrivée d’Ancelotti, Mamadou Sakho et Nenê sont aujourd’hui cantonnés à un statut de remplaçant. Le Brésilien a « largement sa place dans cette équipe. Mais il faut juste qu’il prenne conscience comme tous ses coéquipiers, qu’il y aura des soirs où je lui demanderai d’aller s’asseoir sur le banc ». Pour Sakho, il ajoute : « Mamadou adopte la bonne attitude. Aujourd’hui, je découvre un autre Mamadou Sakho. Rien n’est figé (la charnière centrale Thiago Silva-Alex) ».

Ancelotti espère « rester longtemps »
Interrogé sur le choix de confier le brassard à Christophe Jallet, l’ex-entraîneur de Chelsea argumente : « Christophe, c’est l’exemple parfait du joueur professionnel et sérieux qui donne tout pour l’équipe. Il est tout sauf égoïste ». Qu’en est-il de l’avenir de personnel de « Carletto » ? Compte-t-il rester longtemps dans la capitale française ? Ancelotti répond : « Je suis très content d’être ici. J’espère rester longtemps. Mais dans notre travail, on ne peut pas être sûr ». Ce n’est pas Antoine Kombouaré qui le contredira.

Par Adrien Verrecchia