Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Quand Luis Fernandez dézingue Gignac, Ayew et Payet…

Gignac, Ayew, OM

Alors qu’André-Pierre Gignc, André Ayew et Dimitri Payet ont refusé d’effectuer un entraînement supplémentaire, Luis Fernandez estime que ces comportements ne font que nourrir les critiques à l’encontre des joueurs français.

Ce mercredi, l’entraîneur adjoint de José Anigo, Franck Passi, souhaitait que le groupe réalise quelques longueurs de terrain supplémentaires à la fin de la séance. Un ordre dont qu’André-Pierre Gignac, André Ayew et Dimitri Payet ne se sont pas pliés, faisant mine de ne pas entendre avant de se diriger vers les vestiaires. Un incident dont est revenu José Anigo en conférence de presse : « Ils avaient effectivement effectué tout le travail prévu. Cette journée est une journée de récupération et de soins, Franck a voulu imposé une longueur de plus mais ce n'était pas prévu au programme. »

« ÊTRE REMPLAÇANT AU PROCHAIN MATCH LEUR FERAIT DU BIEN »

Alors que l’OM, via son entraîneur, a souhaité désamorcer toute polémique, celle-ci a fait bondir de ses gonds Luis Fernandez qui estime que ce genre de comportement peut avoir de réelles incidences sur la dynamique du groupe phocéen. « Cela dénote d’une chose : d’un manque de discipline, d’un manque de devoirs qu’on se doit d’avoir quand on est joueur professionnel. C’est un manque de respect par rapport au staff. Ce sont des garçons qui pensent qu’ils n’ont pas à en faire plus. Ils se disent ‘après tout, on ne risque pas grand-chose, on ne va rien nous dire’. Quand on est dans un collectif, on se doit de respecter ceux qui vous donnent un travail à faire. Si tu ne le fais pas, tu ne le réalises pas en match. Après, sur le terrain, tu n’as pas envie de faire des efforts pour ton partenaire, afficher plus de solidarité, montrer un état d’esprit un peu plus solidaire. Mettons-nous un peu à la place de ceux qui ont fait ce qu’on leur a demandé et qui ont vu les autres ne pas le faire ? Ils se disent quoi ? Ça veut dire quoi ? ‘Nous, on nous oblige et pas eux ? Parce que eux ils ont un statut et sont des internationaux ? Etre remplaçant au prochain match leur ferait du bien », a-t-il déclaré au micro de RMC.

« À MARSEILLE, ON SENT QUE ÇA LÂCHE »

Il y a peu, Carlo Ancelotti pointait du doigt le manque de professionnalisme de certains joueurs français. « Le problème des joueurs anglais, c’est qu’ils ont parfois du mal à comprendre que l’on ne doit pas être toujours à 100% à l’entraînement. Les joueurs français, c’est l’inverse, ils ne comprennent pas pourquoi ils devraient être à 100% tous les jours. Quand l’entraînement commençait à 11 heures, les joueurs arrivaient à 10h30 et partaient à 12h30. Cela n’a pas été aisé à changer. » Une déclaration dont n’a pas manqué d’appuyer Luis Fernandez : « Cela donne raison à Ancelotti et aux critiques sur les joueurs français, qui n’ont pas cette envie d’en faire plus, d’en rajouter, de travailler. À Marseille, on sent que ça lâche. »

Articles liés