Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Clara Morgane, ammoniac, Gallardo/Galtier… Ce nouveau témoignage sur l’affaire des crampons !

Deux jours après la victoire de l'OM contre Braga en Europa League, l'affaire des crampons continue de faire parler...

« Pas moins de 46 paires de chaussures ont ainsi été achetées entre 14h30 et 17h, deadline fixée par les Portugais aujourd'hui (jeudi) pour recevoir les nouveaux crampons ». Comme l’a assuré Médiafootmarseille au lendemain de la victoire de l’OM contre Braga, l’OM s’est mobilisé pour trouver des crampons aux joueurs portugais, même si certaines paires auraient été retrouvées à l’hôtel de Braga.

« L’OM était paniqué »

Dans les colonnes de La Provence, Antoine Pompa, gérant du magasin Espace Foot situé rue de Rome, à Marseille, revient sur son jeudi particulier : « Quelqu’un de Puma, que je ne connais pas, m’a appelé pour me demander de le dépanner sur des chaussures, sans même les acheter. Il m’a expliqué la situation, que l’OM était paniqué car cela s’était produit au Vélodrome. » D’après le gérant, le représentant de Puma cherchait des modèles bien précis : « Des Evo Power haut de gamme, à 200 euros la paire, en vissé. Mais je n’avais pas de vissé. Ils ont pris ce que j’avais en réserve (…) Plutôt que de me renvoyer des chaussures, Puma s’est engagé à me déduire le montant total sur mes prochaines factures. »

« J’ai halluciné que l’on pense à moi »

Ce fan de l’OM a ensuite livré son regard sur la situation : « Un peu comme tout le monde, j’ai halluciné que l’on pense à moi, mais aussi que l’on puisse perdre des crampons, sans parvenir à les retrouver. Ce qui est fou, c’est qu’ils n’avaient pas de solution de secours ! Au départ, je me suis dit qu’il s’agissait encore d’une histoire de vestiaire après l’ammoniac, Clara Morgane, l’affaire Gallardo-Galtier... En tout cas, c’était ’fun’ de recevoir l’OM en galère. Je n’ai jamais pensé refuser, car je voulais que le match se joue ! »

Articles liés