Accès direct au contenu

Poids du peuple

OM : un complot joueurs-supporters pour virer Deschamps ?

Didier Deschamps

A la fin de la saison dernière, la tension semblait vive entre certains supporters de l’OM et Didier Deschamps. Une frange de supporters appelait clairement à son départ et à croire un de leurs représentants, les joueurs n’étaient pas innocents.

C’était l’époque de la crise, loin de celle d’aujourd’hui où l’OM a tenu en respect le PSG et pointe en tête de Ligue 1. Celle où l’OM enchaînait les matchs sans victoire et pointait dans le ventre mou du classement. Le soir d’affronter le Bayern Munich, en quart de finale aller de Ligue des champions, le 28 mars dernier, l’OM en est à huit rencontres sans succès. L’ambiance est délétère au Vélodrome et les banderoles acides fleurissent, notamment contre Didier Deschamps.

Didier Deschamps, cible principale des supporters. Ou plutôt d’une partie des supporters puisque certains se sont offusqués à l’époque de cette opération « anti-DD », lui qui a ramené le titre de champion et les trophées en général dans la maison marseillaise.

Deschamps, responsable de la zizanie à la Commanderie ?
Aujourd’hui, l’heure est à l’explication, et notamment chez les South Winners, groupe de supporters marseillais parmi les plus virulents. C’est dans un Talk Show sur le site de supporters marseillais Le Phocéen que Rachid Zeroual, le vice-président des Winners, s’est exprimé sur le sujet. L’occasion pour lui de démentir avoir agi sous le contrôle de José Anigo et de donner les vraies explications de cette fronde. « Il a fallu qu'il parte non pas parce qu'il était en embrouille avec les Winners ou avec José, mais c'était à cause de l'état d'esprit dans lequel il avait laissé tout le monde à la Commanderie. »

Les joueurs auraient demandé aux supporters d'agir !
Et à en croire ce représentant des Winners, l’histoire va même plus loin. En effet, cette opération anti-Deschamps aurait été chaudement recommandée par… les joueurs eux-mêmes, qui auraient assez clairement demandé aux supporters de faire le nécessaire pour que Deschamps soit ciblé comme un indésirable ! « C'était devenu invivable, une horreur, jusqu'au jour où les joueurs nous ont convoqués en fin de saison pour nous demander à nous de faire notre travail. On leur a dit c'est quoi faire notre travail ? Ils nous ont dit, c'est de le faire mettre à la porte. Les joueurs nous ont demandé ça. Et ce n'était pas des joueurs qu'il avait mis sur le banc, c'était des cadres des joueurs à qui il avait passé le brassard. » Une histoire incroyable qui témoigne en tout cas de l’ambiance si particulière autour du club olympien, la saison passée.