Accès direct au contenu

Il serait pas bien à Mancheste

OM Pourquoi Mandanda pourrait partir cet ete

Grand bonhomme de la saison marseillaise, Steve Mandanda n'a-t-il pas fait le tour de la question à l'OM ? En le lisant dans une interview à Sportmag, on peut avoir quelques doutes?

Parce qu'il a la régularité des grands gardiens
Quand on lui pose la question sur le bilan de sa saison, Steve Mandanda reconnaît que c'est sans doute sa meilleure. « C'est vrai que cette saison, je suis meilleur, notamment dans la régularité dans la performance. » La régularité, élément indispensable pour se rendre crédible auprès des clubs étrangers. D'ailleurs, il le reconnaît volontiers : « même dans des matches où je suis peu sollicité ; j'arrive à faire l'arrêt qu'il faut. »

Parce que résister à la critique, il connaît
Aller dans un grand club étranger veut dire aussi avoir une pression supplémentaire. A Marseille, Steve Mandanda n'est déjà pas épargné. Mais surtout, il a montré que dans les périodes creuses, il ne craquait pas. Notamment la saison dernière : « c'était quand même compliqué pour moi, il y avait beaucoup de débats sur la rivalité avec Hugo (Lloris, ndlr). Certaines fois, je trouvais les critiques injustifiées. Alors, on a beau faire le malin et dire que ça ne nous touche pas, au fond de nous, ça nous vexe, c'est évident. Après, il faut relativiser' » Steve Mandanda a su rebondir. Bon signe.

Parce qu'il veut relancer le match avec Lloris
Mandanda l'avoue volontiers, « le sélectionneur a, entre guillemets, bouclé l'affaire. Il n'y a pas de match entre lui et moi. » Mais il concède également qu'il n'y a aucune raison que cettre situation perdure. Etre lucide sur une situation ne veut pas dire que je l'accepte. (') Bien sûr qu'au fond de moi, j'aimerais être sur le terrain, mais aujourd'hui, je n'y suis pas, c'est comme ça. » Tant que Lloris restera à Lyon et lui à Marseille, il n'y a pas de raison que cela change. Mais si Mandanda devenait le gardien d'un grand club étranger?

Parce que son meilleur ami pourrait partir
Steve Mandanda avait réclamé à corps et à cris l'été dernier l'arrivée de son entraîneur favori, Nicolas Dehon, qu'il avait connu au Havre. « On a une très grande complicité, confie-t-il, ça dépasse la relation entre entraîneur et entraîné. Quand ça va, il le dit, quand ça ne va pas, il le dit aussi. » Seul problème, pour le moment, rien ne dit que Nicolas Dehon restera à Marseille l'an prochain. Un doute qui sème? le doute dans l'esprit de Mandanda. « Oui, c'est vrai, mais on verra bien en fin de saison. Il y a pas mal d'éléments inconnus, on ne sait pas trop ce qui peut se passer. »
Parce que le flou dans le club peut l'inciter à quitter le navire
Didier Deschamps restera-t-il à l'OM l'an prochain ? L'OM aura-t-il les moyens de franchir un nouveau palier ? Beaucoup de questions sans réponse. « Fin mai, il peut se passer des choses », avoue-t-il, avant de poursuivre plus tard. « A quelle place on va finir, qui sera là la saison prochaine et notamment l'entraîneur. Il y a pas mal de points d'interrogation. »
Parce qu'une expérience à l'étranger le titille
Pour finir, il y a, en plus de tout ce qui se passe autour de l'OM, l'envie d'un joueur de voir plus grand. Quelque chose qu'il ne nie d'ailleurs pas. « Sans faire de langue de bois, on sait qu'il y a des clubs qu'on peut difficilement refuser, il ne faut pas non plus se mentir. Mais on a le temps de voir' » Quelques années ou quelques mois ? Voilà la question...