Accès direct au contenu

Pieds carrés

OM Lucho rejette la faute sur les attaquants

Beaucoup critiqué pour les contre-performances de l'OM et la pauvreté du niveau de jeu proposé, Lucho se défend. Pour lui les attaquants doivent marquer.

Les critiques ont fusé contre Lucho, le milieu de terrain de l’OM et l’un des cadres de l’équipe, censé tirer ses coéquipiers vers le haut et sublimer le jeu des olympiens. Loin de céder à la pression, celui qu’on surnomme « El Commandante » assume son statut et son jeu : "Je ne changerai pas ma façon de jouer à cause d'avis extérieurs. Je ne me trouve ni génial, ni catastrophique. Ma saison est assez bonne, d'autant que je souffle peu."

Pas le seul responsable
Il refuse aussi d'endosser seul la responsabilité du faible niveau de jeu de l'OM"On me reproche d'être moins influent mais on prend le problème à l'envers : c'est notre collectif qui inférieur pour l'instant. Je ne peux pas endosser seul la responsabilité de nos mauvais matches."

Les attaquants n'ont qu'à marquer !
Alors à qui faut-il l'imputer ? L'Argentin avance une piste : si son niveau de jeu n'est ni fantastique, ni catastrophique, en revanche il est toujours en mesure de créer de débloquer des situations et d'offrir de bons ballon. Mais problème, ils ne finissent que très rarement au fond du but adverse : "Si les attaquants ne convertissent pas les occasions que je crée, faut-il me le reprocher ?" Gignac, Rémy et Brandao sont donc les principaux accusés et responsables de la méforme qu'a connu Marseille.

Des départs qui pèsent
Lucho a également évoqué un problème plus grave peut-être, et qui peut minimiser sa critique aussi : "On se trouvait les yeux fermés avec Mamadou Niang, ça ne veut pas dire que ma relation avec Gignac et Rémy ne fonctionne pas. Il n'y a pas de malaise, on finira par créer les mécanismes." En somme, l'OM manque de temps et a fait des choix qui ne se sont pas avérés payants : "Il y a aussi eu des départs qui expliquent nos carences (...) Je vais vous révéler le secret des grands clubs européens : la méforme d'un joueur ne se voit pas car il y en a toujours un pour prendre le relais...", a révélé l'Argentin.

Problème, Lucho est lui aussi sur les tablettes de plusieurs clubs européens, en Italie notamment. Taiwo devrait également partir à l'été. L'effectif olympien n'est donc pas prêt de se fixer et leur problème de s'arranger.