Accès direct au contenu

Foot - OL

OL/ASSE - Polémique : Beric, Galtier, ASSE... Jordan Ferri contre-attaque !

Alors que les polémiques ne cessent plus depuis dimanche soir, Jordan Ferri est revenu sur son tacle qui a blessé gravement Robert Beric.

C’est une nouvelle que tous les supporters stéphanois redoutaient. Et à raison, puisque l’information est tombée lundi après-midi après l’IRM passée par Robert Beric : Rupture des ligaments croisés du genou droit et six mois d’indisponibilité pour l’attaquant stéphanois. Coupable du tacle qui a causé cette blessure et dans le viseur de tous les joueurs stéphanois depuis le derby de dimanche, le milieu de l'OL Jordan Ferri a plaidé sa cause ce lundi.

« Je ne pense pas que ce soit un attentat »

« Mon tacle est appuyé mais comme toutes les fautes qu’il y a eu dans le match. Je ne pense pas que ce soit un attentat comme j’ai pu le lire, a déclaré Ferri dans Le Parisien. Certes, le tacle engendre une blessure, mais si je suis convoqué par la commission de discipline, beaucoup d’autres devraient l’être chaque semaine. Ce n’est pas moi qui ai commencé à chambrer. Je n’avais aucune raison de le faire vu la manière dont le match se déroulait. J’ai reçu des insultes tout le long du match. Je n’ai pas répondu par la parole, je leur ai fait signe de se taire. Certes, je n’aurais peut-être pas dû. Vu le résultat, je m’attendais à une échauffourée et j’ai essayé de garder mon calme », a tout d’abord expliqué Jordan Ferri.

« Les insultes sont venues du coach adverse »

« Ils nous disent qu’on manque d’humilité, mais, l’année dernière, ils n’en avaient pas fait preuve de beaucoup. Les insultes sont venues du coach adverse et du banc de touche stéphanois. On peut l’entendre à la télé. Certaines insultes ont été prononcées par Christophe Galtier. D’autres personnes du banc ont insulté à de multiples reprises des membres de ma famille. J’ai juste répondu à ce moment-là, parce que je trouve ça inacceptable. Je ne demande aucune sanction, ça fait partie des derbys. A Lyon, on n’est pas des enfants de chœur non plus, donc il n’y a pas de problème. Je demande juste que cela ne prenne pas des proportions incroyables », a t-il conclu.

Articles liés