Accès direct au contenu

Enfin de retour ?

OL : les belles promesses de Gourcuff

Ce soir, Lyon entamait sa saison à Rennes (1-0). Et la prestation de Yoann Gourcuff, annoncé en grande forme, était particulièrement scrutée. Et l’ancien meneur de jeu bordelais n’a pas déçu.

Cette semaine, Didier Deschamps a annoncé la première liste depuis sa prise de fonction. Et sur ce coup, Yoann Gourcuff n’a pas bénéficié de la confiance que Laurent Blanc lui accordait. L’ancien technicien marseillais avait tenu à préciser qu’il se laissait du temps sur le cas du numéro 8 lyonnais. Un avis plus ou moins partagé par le coach de l’OL, Rémi Garde : « Il l’aurait mérité mais le fait de ne pas y être peut aussi lui permettre de continuer sur sa lancée. Il est dans un état d’esprit qu’il n’avait pas connu jusque-là, plus simple et plus naturel. Aujourd’hui, l’homme est bien et cela rejaillit sur le footballeur ». Ça tombe bien, ce soir, Deschamps avait choisi le stade de la route de Lorient pour superviser son premier match dans le costume de sélectionneur.

Un but comme symbole

On ne sait pas si Gourcuff était au courant de sa présence, mais contre son club formateur, il s’est montré particulièrement en jambes. Dès l’entame de match, l’ancien numéro dix de Bordeaux a multiplié les courses pour se rendre disponible auprès de ses partenaires. On l’a ainsi vu redescendre très bas pour échanger le cuir avec Gonalons, ou se positionner au plus près de Gomis pour se montrer plus dangereux. Avec toujours l’envie de réduire les touches de balle pour mettre ses coéquipiers dans les meilleurs dispositions. Mieux encore, Gourcuff a marqué le seul but de la rencontre (1-0). Juste après le quart d’heure de jeu, alors que Jimmy Briand hérite d’un ballon sur le flanc droit, Gourcuff se lance, plein axe, et vient couper le centre de son coéquipier. Le geste difficile, est réussi.

Alors oui, ce n’était pas le Yoann Gourcuff qui éclaboussait de toute sa classe les prestations bordelaises. Ce soir face à Rennes, il a aussi perdu quelques ballons. Et il n’est pas encore capable d’énormes exploits individuels. Mais son envie, et son sens du collectif, pourraient bien servir à Lyon cette année. Et pourquoi pas à l’équipe de France…