Accès direct au contenu

À priori

Montpellier : quand Girard faisait peur à Bedimo

La saison qui vient de s’écouler du côté de Montpellier a été marquée par une entente parfaite entre joueurs, staff et dirigeants. Pourtant, il y avait quelques a priori au départ...

Il faut toujours de la chance à un champion et Montpellier, il faut le dire, en a eu. Peu de blessés, en tout cas pas pour les joueurs importants, quelques matchs où la réussite à été de leur côté. Mais il y a une chose, en revanche, qui ne doit rien à la chance et qui est tout à l’honneur du club champion de France : avoir su former une vraie famille avec une entente parfaite. Même quand Belhanda a réagi à chaud dans la presse suite au fameux penalty face à Evian, la polémique a dégonflé à la vitesse grand V.

Bedimo appréhendait de croiser Girard
Pourtant, entre un président jamais avare d’un bon mot, un entraîneur sanguin et quelques joueurs à forts caractères, il n’était pas dit que la mayonnaise prenne. D’ailleurs, Henri Bedimo l’avoue aujourd’hui dans l’Equipe, la cohabitation avec René Girard le faisait légèrement flipper... « J’appréhendais beaucoup à travers ce que je voyais dans la presse. J’ai finalement découvert un coach qui adore ses joueurs et n’hésite pas à monter en première ligne dans les mauvais moments. »