Accès direct au contenu

Grandin est de retour

Le onze bidon de L'Equipe

Onze Bidon

Comme à chaque journée de Ligue 1, le10sport.com recueille les plus mauvaises notes attribuées par le quotidien sportif pour désigner ceux qui n’auraient pas dû jouer lors de la 22e journée.

Le one bidon de la 22e journée

Baptiste Reynet (Dijon, 4) – François Clerc (Nice, 4), Johan Martial (Brest, 3), Daniel Congré (Toulouse, 3), Zié Diabaté (Dijon, 3) – Elliot Grandin (Nice, 3), Sanaa Altama (Dijon, 3), Oscar Ewolo (Brest, 3), Michel Bastos (Lyon, 4) – Sidney Govou (Evian Thonon-Gaillard, 4), Mevlut Erding (Rennes, 4)

L’entraîneur bidon de la journée : Rémi Garde (Lyon)

Cette « distinction » est un peu sévère, reconnaissons-le. Mais l’OL a tant manqué d’ambition en seconde période à Marseille que le reproche est valable. Revenu à hauteur après une entame catastrophique, Lyon semblait pouvoir décrocher la victoire au Vélodrome. Encore fallait-il tenter d’accélérer le jeu. Ou même de réaliser des choix ambitieux. Alors que son équipe dominait légèrement, Garde n’a effectué qu’un seul changement en sortant un attaquant (Gomis) pour un milieu (Grenier). Et la gestion de Gourcuff, qui s’est échauffé jusque dans les arrêts de jeu, laisse également songeur.

L’arbitre bidon de la journée : Benoît Bastien (Saint-Etienne-Lorient)

Là encore, la remarque est rude mais montre que le week-end a été pauvre en erreurs arbitrales. La seule faute de Benoît Bastien aura été de vouloir lancer la rencontre à Geoffroy-Guichard alors que le terrain était très clairement impraticable. Les joueurs ont mis leur santé en danger. Mais seulement pour 9 minutes, l’arbitre se ravisant rapidement, faisant preuve de sagesse.

Articles liés