Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

PSG/ASSE - Galtier : « Ibrahimovic est un tueur d’équipe »

Zlatan Ibrahimovic, PSG

Christophe Galtier a reconnu la supériorité du PSG après la défaite (0-2) concédée dimanche soir par Saint-Etienne au Parc des Princes. Le technicien stéphanois a également rendu hommage à Ibrahimovic, auteur d'un doublé.

Rare équipe à avoir inquiété le PSG cette saison, Saint-Etienne n’a rien pu faire dimanche au Parc des Princes et s’est logiquement incliné 2 à 0 en match de clôture de la 29e journée de Ligue 1. L’entraîneur stéphanois Christophe Galtier n’a pu que reconnaître la supériorité de son adversaire en conférence de presse.

« PARIS MÉRITE SA VICTOIRE »

« On a vu un PSG très très fort avec une envie de plier le match rapidement. On n’a pas su répondre à l’intensité qu’ils ont mise, à leur pressing… A partir du moment où on est mené rapidement, on sait que ça va être difficile. J’espérais quand même n’être mené que d’un but à la pause pour pouvoir espérer faire quelque chose. Malheureusement, on est tombé sur un très bon Paris avec un phénomène devant : Ibra, qui est un tueur d’équipes (sic). En deuxième période, notre production a été plus conforme à ce que nous voulions faire. On aurait peut-être mérité de revenir au score pour pouvoir avoir un suspense plus intéressant en fin de match, mais on n’a pas su concrétiser nos occasions. Paris mérite sa victoire », a-t-il expliqué avant de revenir sur le premier but parisien.

« LE PODIUM ? ON EXISTE TOUJOURS »

« J’étais énervé parce que je vois d’abord le juge de touche lever son drapeau pour signaler une position de hors-jeu. Et ensuite M. Jaffredo accorder le but. Cette incompréhension m’a agacé. Peut-être que le règlement a changé en cours de saison, mais il faudra m’expliquer comment un joueur peut analyser cette situation. Il faut laisser passer le ballon pour qu’il y ait hors-jeu ? Le pauvre Bayal a contre défavorable, ce n’est pas une passe intentionnelle, mais M. Jaffredo m’a expliqué que c’était le règlement. Il faut l’accepter. Le podium ? On vient de perdre deux fois, mais nos adversaires n’en ont pas profité. À neuf journées de la fin, on existe toujours. On a un match très très important contre Sochaux. Il faudra tout mettre en œuvre pour sortir avec une victoire. Ensuite, il y a aura le derby. On fera un point après ces deux matches. »

Articles liés