Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid - Polémique : Un dirigeant du Barça charge Cristiano Ronaldo !

Les propos polémiques de Cristiano Ronaldo suite à la défaite du Real Madrid face à l’Atletico Madrid ont beaucoup fait réagir. Le vice-président de Barcelone, Jordi Mestri, est le dernier en date.

« Si tout le monde était aussi bon que moi, peut-être que nous serions premiers. J’aime vraiment jouer avec Karim, Bale ou Marcelo. Je ne dis pas que les autres ne sont pas bons » déclarait ainsi Cristiano Ronaldo en zone mixte après la contreperformance de son équipe, le Real Madrid, contre le rival, l’Atlético. Être relégué à 12 points du leader barcelonais, le Portugais ne l’accepte pas et il l’a fait savoir. Les paroles maladroites de CR7 ont agité la presse ibérique ce week-end ce qui n’a pas empêché le vice-président du FC Barcelone d’y réagir.

Mestre tacle Ronaldo et le Real

Alerté par la réaction de Ronaldo envers ses coéquipiers, Jordi Mestre n'a pas cautionné ce genre de comportement et il a tenu à le faire savoir : « Nos joueurs ne diront jamais ce que Cristiano a dit. Le club fait attention à beaucoup de choses avant de signer des joueurs (…) Honnêtement, je ne peux pas imaginer un de nos joueurs dire ce qu'a dit Cristiano Ronaldo ». Il faut dire qu’avec l’osmose qui règne au sein de la MSN, Mestre ne s'attend pas à entendre ce type de propos...

« La grandeur d’une équipe se mesure au respect »

« Je n’écoute pas Cristiano Ronaldo. Au Barça je peux dire nous sommes un vrai groupe et on ne se croit pas meilleur que quiconque. Il y a des individualités qui arrivent à faire la différence en marquant, mais ils se considèrent comme les autres… Je ne peux pas parler des autres équipes », affirmait Jordi Alba en conférence de presse en réponse aux propos de Ronaldo. Après le latéral gauche, une nouvelle réponse est arrivée, cette fois-ci du côté droit de la défense de Barcelone avec cette petite phrase de Dani Alves lâchée sur Instagram : « La grandeur d’une équipe se mesure au respect et à la complicité. Ensemble nous étions, sommes et serons ce que nous voulons ».

Articles liés