Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid : « Cristiano Ronaldo au rugby ? Il les défonce ! »

Cristiano Ronaldo, Real Madrid

Suite à la lettre ouverte d’un rugbyman adressée à Cristiano Ronaldo, l’attaquant du Real Madrid, Eric Di Meco a loué les qualités du Portugais.

« C'était intentionnel, on verra jeudi comment ça va mais là, c'est un peu ouvert. Ce tacle était moche, on aurait dit du rugby... ». Après la victoire du Real Madrid sur la pelouse de Ludogorets mercredi dernier en Ligue des ChampionsCristiano Ronaldo avait comparé le tacle d’un adversaire un geste de rugbyman. Une déclaration qui avait vivement fait réagir Fermin de la Calle, journaliste et joueur du rugby. Au micro de RMC, Eric Di Meco est monté au créneau pour défendre le Ballon d’Or.

« TU LE METS SUR UNE AILE, LE MEC EST COSTAUD… »

« Ronaldo, il les défonce ! Tu le mets sur une aile, le mec est costaud, il va vite, il saute haut. Ce mec m’impressionne par ses qualités athlétiques et par ses stats. Le jour où il m’a impressionné, c’est lorsque le Real a joué contre l’OM en Ligue des champions. Je l’ai vu en vrai au Stade-Vélodrome. Quand tu vois en vrai ses appels, ses courses, tu vois que ce mec est monstrueux ! Ronaldo, c’est un monstre. »

LA LETTRE OUVERTE À CRISTIANO RONALDO

« Cher Cristiano, je vous écris cette lettre en tant que joueur de rugby (…) Je tiens à préciser que dans le rugby les coups de pied à un adversaire sont strictement interdits et que tout type d'agression est sanctionné d'une expulsion directe (…) Le rugby est un sport de contact, dur et agressif, mais pas violent. En rugby, il y a des codes de conduite que tout le monde respecte, de sorte que vous ne verrez jamais un joueur de rugby simuler une faute ou une agression (…) Cristiano, je pense que votre déclaration est regrettable, et je comprends cette ignorance de notre sport. À partir de là, je vous invite à aller à un match de rugby où et quand vous voulez. Vous et quelqu'un d'autre serez toujours les bienvenus. Et, bien sûr, vous êtes invités à nous rejoindre pour quelques bières lors la troisième période », avait indiqué Fermin de la Calle dans une lettre ouverte.

Articles liés