Accès direct au contenu

Frappeur

EDF : Rami, larme offensive qui va manquer à Blanc

Laurent Blanc, sauf surprise, devrait tester la charnière Mexès-Koscielny ce soir face à la Serbie. Et se priver d’Adil Rami. Un atout pourtant important et pas seulement défensivement.

Adil Rami va avoir droit à un peu de repos ce soir face à la Serbie. Ou en tout cas, il ne sera pas titulaire. Plutôt convaincant face à l’Islande, Rami sort d’une grosse saison avec Valence et fait peut-être partie des joueurs qui ont besoin « de se régénérer », comme le dit si souvent Laurent Blanc. Laurent Koscielny, du coup, va avoir sa chance à côté de Philippe Mexès.

Rami gros frappeur
A voir si l’absence va peser défensivement mais une chose est certaine, ce sera visible offensivement. Car on ne le sait pas assez, mais Adil Rami est un vrai atout offensif des Bleus, comme on a pu le constater avfec son but face à l’Islande. Les statisticiens d’Opta relèvent d’ailleurs que Rami est le troisième joueur à avoir le plus tiré au but sous l’ère Blanc (25 frappes), derrière Benzema (54) et Malouda (34) !