Accès direct au contenu

Sale affaire

Affaire des quotas Arfi Blanc a menti

le10sport

Le journaliste de Media Part avoue avoir eu Laurent Blanc au téléphone qui lui aurait menti, tout d'abord sur sa présence à la réunion du 8 novembre, puis sur les déclarations qu'ils auraient tenu.

Cette histoire fait l’effet d’une bombe au sein du football français. La Fédération française de football, dans une réunion tenu le 8 novembre, aurait discuté de quotas de noirs et d’arabes dans les centres de formations français. Une nouvelle que réfute l’ensemble des protagonistes, dont le sélectionneur de l’équipe de France, Laurent Blanc.

Laurent Blanc aurait d'abord menti sur sa présence aux réunions

Nouveau tremplin dans l’affaire puisque Fabrice Arfi, le journaliste qui a mis en lumière les faits affirme au site foot365 avoir eu une conversation téléphonique avec Laurent Blanc dans laquelle le sélectionneur lui aurait d’abord démenti avoir été présent le 8 novembre. Le journaliste lui aurait alors répondu qu’il avait une photo témoignant de sa présence. Il se serait alors rétracté.

Puis, il aurait ensuite menti sur ses déclarations

Enfin, hier, Laurent Blanc a démenti les propos qui lui appartiendraient sur le fait que la double nationalité des joueurs en centre de formation est un problème qu’il fallait régler. Sur L’Equipe TV, Fabrice Arfi a dit que « Blanc a menti » et que les preuves seraient bientôt mis en avant.