Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde : Cantona s’en prend à Platini !

Eric Cantona

Dans des propos rapportés par Le Parisien, Eric Cantona s’en est vivement pris à Michel Platini au sujet de la Coupe du monde au Brésil et au Qatar.

Eric Cantona n’est pas du genre à mâcher ses mots… En marge de la présentation du documentaire « Looking for Rio », Eric Cantona a rebondi suite aux propos de Michel Platini qui avait demandé un arrêt des manifestations au Brésil. Et il s’est également exprimé sur l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

« AU QATAR, IL N’Y A ABSOLUMENT RIEN À DÉVELOPPER »

« Pour parler de Platini, on est dans du règlement de comptes, une guerre politique. Il veut être président de la Fifa, Blatter veut le rester. Blatter commence à dire : Le Qatar, c’est vrai que c’est une mauvaise idée, mais c’était une idée de Platini. Certains critiquent la Coupe du monde au Qatar, d’autres la Coupe du monde au Brésil. C’est également Platini qui a donné le Championnat d’Europe des moins de 21 ans en Israël, ce qui est tout aussi irrespectueux au niveau des droits de l’homme que de donner une Coupe du monde au Qatar, vue la politique d’Israël (…) Après, que ça se passe dans des pays où il est important de développer le football, c’est une bonne chose. Mais au Qatar, il n’y a absolument rien à développer, aucun potentiel. C’est un petit pays en nombre d’habitants. Les gens ne sont absolument pas intéressés par ce sport, ne le seront jamais. »

« LES GENS SERONT ENTENDUS GRÂCE À LA COUPE DU MONDE »

« Platini attend que la Coupe du monde se passe bien, mais des gens ont juste besoin d’être entendus, et ils seront entendus grâce à la Coupe du monde, leurs revendications portent depuis plusieurs mois, dans le monde entier, parce qu’il y a cette épreuve ! C’est un point positif. Evidemment qu’ils vont profiter de la Coupe du monde, ils ne vont pas attendre qu’elle passe, comme Platini le demande, ça ne servirait à rien (…) C’est de la politique, quand on arrive à ce niveau... Platini a été un grand joueur, c’est un grand mon- sieur du football, mais aujourd’hui, c’est un politicien comme les autres. Mais pourquoi pas ? Par contre, ce serait une bonne chose finalement, puisqu’ils sont tous des politiciens, qu’un ancien joueur soit élu à la tête de la Fifa. Entre la peste et le choléra, qu’on hérite d’un médecin ! »

Articles liés