Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde Brésil 2014 : Quand Daniel Riolo adule Neymar !

Alors que le Brésil s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde, Daniel Riolo a souligné l’importance de Neymar pour la Seleçao.

Suite à la qualification du Brésil contre le Chili pour les quarts de finale de sa Coupe du monde, Daniel Riolo a livré son analyse dans son édito sur RMC. Le journaliste s’est montré particulièrement élogieux concernant Neymar, auteur d’une belle performance. « Il n’est peut-être pas brillant ce Brésil, mais il est beau, émouvant, intense. La façon dont ces joueurs supportent cette immense attente, cette passion, cette pression, c’est extraordinaire ! »

« CETTE ÉQUIPE A POUR LEADER, UN MONSTRE, NEYMAR »

« Cette équipe a pour leader, un monstre, Neymar. Un gamin qui se bat, qui joue avec des crampes et qui marque un pénalty décisif sans trembler, a indiqué Daniel Riolo. Autour de lui, il y a des champions, des cracks, Thiago Silva, David Luiz, Marcelo, mais aussi d’autres joueurs qui par rapport à l’idée commune qu’on se fait du Brésil, ne devraient même pas toucher ce maillot jaune. C’est donc d’abord avec le cœur, avec une force peu commune que ce Brésil avance. Et personne ne sait si ça suffira pour aller au bout. »

« CE N’EST PAS BRILLANT MAIS PUISSANT »

« La recherche de la sensation pousse beaucoup d’observateurs à critiquer de façon trop exagérée ce Brésil. Encore une fois après ce match, la sentence est tombée, ils sont nuls. Je ne partage pas cet avis et j’ai en partie expliqué pourquoi avant, a-t-il ajouté. Ce Brésil n’a pas un beau style certes, mais au moins il attaque ! Tout le temps ! Mal, peut-être, mais il avance. L’intensité proposée par le Brésil durant la première période est à souligner. C’est pas brillant, mais puissant. Le pire, c’est de ne rien faire, de ne rien tenter, et ça on ne peut pas le reprocher au Brésil. »

Articles liés