Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du Monde 2018 : Pourquoi le Brésil va gagner en Russie

Après un mondial 2014 cauchemardesque, sur ses terres, le Brésil revient sur la scène internationale avec la ferme intention d’essuyer les larmes de tout un peuple. Avec Neymar, Marcelo, Coutinho et Gabriel Jesus, la Seleçao n’a jamais été mieux armée pour aller au bout.

Avec ses cinq Coupes du Monde, le Brésil est naturellement l’une des équipes favorites dès qu’une compétition internationale se présente au calendrier. Mais cette fois, la Seleçao l’est un peu plus. Il y a quatre ans, sur ses terres, la bande à Neymar a été humiliée en demi-finale de la compétition par une Allemagne en état de grâce. Une défaite 7 à 1 que le Brésil a vécu comme un véritable traumatisme. Et même si à l’été 2016, les Auriverde se sont offert une médaille d’or olympique à Rio, cette Coupe du Monde en Russie reste bien plus importante à leurs yeux. Pour tourner la page du naufrage de 2014, les Brésiliens veulent une sixième couronne.

Les meilleurs, à chaque poste

Cette motivation décuplée ne sera pas l’unique atout des Brésiliens. Qualitativement, ils disposent de la meilleure sélection sur le papier. Difficile de trouver un groupe plus complet que celui composé par le nouveau sélectionneur, Tite. A chaque poste, il dispose de deux joueurs de classe mondiale. Et même sur sa ligne défensive, parfois point faible des Brésiliens, les arguments sont bétons. L’absence de Dani Alvès est le seul couac à signaler. Mais avec Marcelo, meilleur latéral gauche du monde (et de très loin…), la redoutable charnière Thiago SilvaMarquinhos et Danilo sur le côté droit, difficile de rêver mieux. Dans les buts, l’excellent Alisson sera certainement l’une des révélations de la compétition après l’avoir été toute la saison. Pour sécuriser à triple tour cette robuste défense, Tite peut compter sur la Roll’s des sentinelles, celle que Zidane n'aurait échangé pour rien au monde lorsqu'il avait encore les commandes du Real Madrid : Casemiro. Et devant, inutile de citer Coutinho, Neymar ou encore Gabriel Jesus. Leur nom suffit à faire trembler les défenses adverses. Même Lionel Messi s’incline devant tant de talents : « Les candidats au titre ? L'Espagne, le Brésil, l'Allemagne... La France. Je crois qu'en ce moment, ce sont les sélections qui donnent la meilleure impression, celles qui jouent le mieux, et qui ont les meilleures individualités ».
 
Battu une seule fois en 18 matchs de qualifications, le Brésil est sur un petit nuage. Blessé en début d’année, Neymar se prépare depuis plusieurs mois pour ce grand rendez-vous. Il sera la plus grande arme brésilienne en Russie.

Articles liés