Accès direct au contenu

Déception

Balotelli agace ses coéquipiers

Mario Balotelli

Titulaire lors des deux premiers matchs de l’Italie, Mario Balotelli ne s’est jamais montré à son avantage, manquant de nombreuses occasions franches. Au point de commencer à énerver ses partenaires, et même son entraîneur. Un malheur n’arrivant jamais seul, l’attaquant de Manchester City est incertain pour le match crucial contre l’Irlande.

Mario Balotelli, 22 ans, n’est pas un joueur comme les autres. A l’instar d’un Cristiano Ronaldo ou d’un Zlatan Ibrahimovic, il ne laisse jamais indifférent. En clair, on l’aime ou on le déteste. Et depuis le début de l’Euro, c’est plutôt la deuxième option qui prime, tant l’attaquant italien fait preuve de nonchalance et de maladresse devant le but. Au point de faire s’impatienter ses coéquipiers de la Squadra Azzura, désormais au pied du mur dans le groupe C.

Incertain pour l’Irlande
C’est Claudio Marchisio qui, le premier, à donner son point de vue sur les prestations de l’ancien joueur de l’Inter. « Mario a beaucoup de colère en lui, mais il a tord car il garde tout à l’intérieur. Je pense qu’il peut nous apporter beaucoup contre l’Irlande, mais il doit comprendre que les occasions vont finir par manquer ». Sorti une nouvelle fois à l’heure de jeu contre la Croatie, « Super Mario » n’a pas non plus convaincu son sélectionneur, Cesare Prandelli. « Je me suis époumoné pendant un quart d’heure en seconde mi-temps pour le replacer » a expliqué l’entraîneur azzuri pour expliquer la sortie du Citizen. Une nouvelle contre-performance qui pourrait offrir à Antonio Di Natale la place de titulaire contre l’Irlande.

D’autant que Balotelli est incertain pour ce rendez-vous crucial. Touché à un genou, il a dû quitter l’entraînement hier, laissant planer le doute sur sa participation. Une blessure qui pourrait marquer la fin de la compétition pour le prodige italien, car les Transalpins n’ont plus leur destin entre leurs pieds. Une élimination qui serait une cruelle désillusion pour eux, mais aussi pour Balotelli, qui avait à cœur de porter haut les couleurs de son pays pendant ce mois de juin, mais qui passe à côté de cet Euro 2012.

Rémi dos Santos